Guikahué critique le RHDP: « ceux qui parlent d’exclusion, c’est sous leur ère que nous vivons l’exclusion »

Guikahué critique le régime d’Abidjan. Pour le Secrétaire Exécutif du PDCI, c’est sous l’ère du RHDP eux qui parlent d’exclusion, que l’on vie l’exclusion.

Je voudrais dire aux populations ivoiriennes que le Pdci est resté le même. C’est le Pdci d’Houphouët-Boigny. On ne peut faire d’houphouëtisme ailleurs qu’au Pdci-Rda. Si tu es houphouëtiste, tu dois être au Pdci-Rda.  C’est le Pdci qui a ouvert la Côte d’Ivoire aux étrangers et nous l’assumons. Le président Houphouët-Boigny disait que le capitaine n’est rien hors du bateau et Grah Mel l’a bien démontré.

Houphouët  n’a jamais été en dehors du Pdci, il a toujours été dans le Pdci. Et la concrétisation de cela, c’est qu’Houphouët-Boigny, ‘’tout puissant’, avait voulu que la Côte d’Ivoire fasse la double nationalité avec la Haute Volta, mais le Pdci a dit non et Houphouët Boigny s’est aligné. Cela voudrait dire que tout ce que Houphouët a fait, c’est le Pdci qui l’a fait. Il n’a fait qu’appliquer les idées du Pdci-Rda. C’est nous qui avons ouvert le pays aux étrangers et on l’illustre à travers cette image.

LIRE AUSSI: KKB dément des propos qu’on lui prête, à tord contre Tiken Jah

« Quelqu’un achète un costume à Paul et un bouton des manches du costume se coupe et Pierre te donne un bouton. Mais cela ne sera pas juste de dire que c’est Pierre qui t’a acheté le costume », Ceci  pour dire qu’aujourd’hui, un parti politique ne peut pas prétendre aimer plus les étrangers que le Pdci parce c’est nous qui les avons fait venir à partir d’une immigration contrôlée et correcte, où les gens respectent les lois du pays et les us et coutumes des Ivoiriens.

Le problème qui se pose, c’est que le Pdci n’est pas xénophobe contrairement à ce que des gens disent. J’ai  aimé le discours de Mme Bédié face aux femmes musulmanes qui sont allées la rencontrer. Donc Bédié n’est pas xénophobe, le Pdci n’est pas xénophobe.  Le Pdci n’a jamais exclu des gens du travail parce qu’ils, n’étaient pas Pdci.  Si le Pdci agissait comme cela, depuis 1990, le Fpi n’allait plus exister. Quand j’étais ministre de la Santé, le Chef de la Banque Mondiale était Fpi, mais nous  ne l’avons pas chassé.

LIRE AUSSI: « Ils sont convaincus qu’en faisant construire des routes à crédit ils vont développer la Côte d’Ivoire! »

Ceux qui parlent d’exclusion, c’est maintenant et sous leur ère que nous vivons l’exclusion. Ils disent quand on n’est pas Rhdp, on ne peut pas être directeur dans l’Administration. Au moment où j’accorde cette interview, des gens  sont harcelés. On leur demande de quitter leur poste s’ils ne veulent pas venir au Rhdp. Ce n’est pas une vie. Que les étrangers fassent attention et oublient les discours qui les montent contre le Pdci-Rda.

Nous entendons çà et là que si le Pdci vient au pouvoir, nous allons chasser des étrangers. Nous ne chasserons personne encore moins les étrangers car c’est nous qui les avons fait venir. Nous serons ensemble avec tout le monde et nous vivrons comme on vivait avant. Les gens parlent de xénophobie, tout le monde constate aujourd’hui ce qui se passe.

LIRE AUSSI: Pourquoi demander un congrès pour « réintégrer » Affi au FPI-GOR alors que Gbagbo et lui parlent de congrès unitaire ?

Le Pdci, c’est la réconciliation vraie. Quand le Pdci va gagner les élections, nous ferons un gouvernement d’union nationale. Nous allons appeler toutes les régions sans exclusion  autour du candidat du Pdci qui sera élu pour réconcilier les Ivoiriens. Parce qu’on peut faire 90 ponts ou faire 40 mille kilomètres de goudron, mais ce sont les hommes qui doivent être  au centre de la gouvernance.

Personnalités liées avec l’article