Combien faut-il pour éradiquer le Sida et la tuberculose au Tchad ?

Ce mercredi 8 mai 2019, le Fonds mondial vient de débloquer 40,5 millions d’euros au profit du pour la lutte contre le VIH-sida et la tuberculose.

Selon Mme Draser, ces deux subventions permettront d’accroître le nombre de personnes séropositivités mises sous anti-rétroviraux à 81 390 en fin 2021 (un taux de couverture des besoins de 67%), de traiter 6 390 femmes enceintes séropositives afin de prévenir transmission du VIH-sida à leurs nouveaux nés (soit un taux de couverture de 83%) et de de dépister et traiter 19 261 cas tuberculeux d’ici 2021.

Le ministre tchadien de la Santé publique a salué cette aide et promis qu’elle sera gérée « dans le respect des règles de l’art pour minimiser les risques de dépenses non conformes et ce, en mettant en place un cadre de recevabilité périodique dans lequel les résultats techniques et financiers seront présentés et discutés ».

A LIRE AUSSI : Attaque à Butembo en RDC : Richard Mouzouko, un médecin camerounais de l’OMS tué

Ces deux nouvelles subventions visent également à contribuer au renforcement du système de santé notamment le volet communautaire à travers un appui à 2 208 agents de santé communautaire qui feront le lien entre les populations et les services de santé réduisant ainsi les défis de répartition géographique des formations sanitaires.

Cet investissement portera, enfin, sur l’amélioration de la chaîne d’approvisionnement, du système de gestion des produits de santé et du système de collecte des données.

Personnalités liées avec l’article