Côte d’Ivoire: Pourquoi Sidiki Coulibaly, préfet de Bloléquin suspend le chef de village de Goya ?

Le chef du , dans le département de Bloléquin, a été suspendu par le préfet de département, .

Le chef du village de Goya, a été suspendu par le préfet de département, Sidiki Coulibaly, dans l’affaire d’une prétendue mauvaise gestion financière portant sur la somme de 78 millions de  francs CFA payée par la société d’exploitation minière implantée dans la région.

Cette somme était destinée exclusivement aux propriétaires terriens de la zone impactée par l’activité minière pour la purge des droits coutumiers. Les populations locales se sont soulevées pour exprimer leur mécontentement et exiger des sanctions à l’encontre du chef du village de Goya, Gouli Paul et de ces complices accusés d’avoir commis des impairs dans la gestion des droits coutumiers.

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Gnagno Kadji Adolphe, nouveau chef du village de Kpapékou

Ainsi après une plainte déposée au tribunal de Guiglo par un groupe de cadres contre le présumé coupable Gouli, le préfet de département a pris un arrêté pour le suspendre temporairement. La mesure devrait contribuer à apaiser les villageois et à laisser le temps à la justice de faire son travail.

A LIRE AUSSI: Dimbokro: l’agent de la DGI prend 5 ans de prison pour détournement

Hormis les 78 millions de FCFA, la société d’exploitation minière octroie chaque année la somme de 200 millions de FCFA au comité de développement locale minier (CDLM) dirigé par le préfet de Bloléquin pour la réalisation des projets de développement au bénéfice des populations locales.

Personnalités liées avec l’article