Gendarme tué à Yopougon: que dit Hamed Bakayoko ?

En Côte d’Ivoire, un gendarme a été tué à dans l’après-midi du dimanche 25 août 2019 à une gare de taxis du quartier « Lavage ».

Un sous-officier de la gendarmerie nationale a été abattu avec son arme de service dimanche après-midi à une gare de taxis intercommunaux de la commune de Yopougon à par des soit-disant syndicalistes du secteur des transports.

LIRE AUSSI: VIDÉO: impossible à Carmen Sama, la femme de Dj Arafat de se recueillir sur le lieu du drame

Selon des sources sécuritaires, le gendarme en civil à cette gare, voulait s’interposer dans une bagarre entre un passager et des syndicalistes lorsqu’il a été pris à partie par ces derniers qui lui ont asséné des coups de couteau avant de lui arracher son arme de service pour tirer sur lui à bout portant.

Le gendarme, sérieusement amoché, a été évacué ensuite dans un centre de santé où il a été déclaré mort.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: voici le Prix d’Excellence du « Glaive d’Honneur de la Gendarmerie Nationale » 2019

Le gendarme, un maréchal des logis du nom de Sony Tiékou, était en service à (est, 210 km d’Abidjan).

Il séjournait à Abidjan pour les funérailles de sa mère décédée quelques jours plus tôt.

Personnalités liées avec l’article