CPI, vers l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé ? Voici l’éclairage de Me Seri Zokou

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et l'avocat Me Seri Zokou
Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et l'avocat Me Seri Zokou

L’avocat de Charles Blé Goudé Me  a été interrogé par la chaîne de télévision . Ci-dessous l’intégralité de son interview. Procès Gbagbo Blé Goudé.

Avez-vous des nouvelles de votre client ?

J’ai des nouvelles quotidiennement de monsieur Charles Blé Goudé que j’ai vu il y a quelque jours, et il se porte aussi bien que possible dans ce centre de détention qui n’est pas facile. Il est fidèle à lui-même, c’est-à-dire quelqu’un qui a foi en la justice, et en la liberté qui pense que bientôt il fera jour et son innocence sera établie. Il reçoit amis, partenaires, adversaires et admirateurs du monde entier dans le but de travailler à la réconciliation et à la paix en Côte d’Ivoire.

A lire aussi:Procès Gbagbo Blé Goudé : La CPI lance un ultimatum à Me Altit et à Bensouda

Le fait qu’aujourd’hui vous puissiez plaider l’acquittement, en quoi cela va-t-il influer sur votre stratégie de défense ?

Ce moment est très important parce que, cela fait 7 ans que le procureur avait lancé les accusations que vous connaissez, et dans le procès pénal et particulièrement devant la cour pénale internationale, la charge de la preuve incombe à l’accusation donc au procureur. 7 ans, 2 ans de procès effectif, le procureur a fini de présenter ses preuves et nous constatons pour notre part, qu’il est face à une impossibilité insurmontable, celle de démontrer une quelconque responsabilité de monsieur Charles Blé Goudé.

Qu’est-ce que vous reprochez essentiellement au dossier de l’accusation ?

Le dossier de l’accusation n’a pas eu de prise sur la réalité ivoirienne et s’est focalisée sur un dossier monté vraisemblablement par les autorités ivoiriennes actuelles, et des rapports visant à présenter monsieur Charles Blé Goudé  comme celui qu’il n’était pas. Et nous avons démontré face au défilé des témoins du procureur qu’aucun d’entre en eux et aucune des preuves du procureur étaient de nature à établir cette responsabilité de Charles Blé Goudé.

« nous sommes très heureux et très fier au terme du travail de démonstration et de démontage de la stratégie du procureur, d’aller vers cette issue »

Il est très important donc, de dire qu’à partir de ce moment, nous avons estimé qu’il fallait demander l’autorisation aux juges de nous accorder le droit d’introduire une requête en vue d’obtenir l’acquittement complet de notre client.

J’insiste là-dessus pour dire qu’en réalité ce n’est pas une mesure qui est prévue formellement donc, c’est assez exceptionnel que des juges en cours de procès accordent ce droit. Et nous sommes très heureux et très fier au terme du travail de démonstration et de démontage de la stratégie du procureur, d’aller vers cette issue.

En tant qu’avocat de Charles Blé Goudé, est-ce que vous aurez les mêmes stratégies de défense, les mêmes arguments que les avocats de  ?

Le procès est joint et en tout état de cause, nous nous sentons liés bien entendu par les charges. En ce qui concerne les stratégies, elles seront vues au moment opportun. Il ne faut pas oublier que nous avons l’obligation de rendre notre requête en demande d’acquittement pour le 20 juillet et ce qui est intéressant, et ce qui exceptionnel aussi est que nous allons devoir plaider devant la face du monde le 10 septembre prochain.

Aurez-vous les mêmes stratégies de l’avocat de Laurent Gbagbo ou pas ?

Notre stratégie sera fonction des circonstances et elle sera connue à ce moment. Mais en état de cause, les équipes travaillent en bonne intelligence et c’est le plus important. Parce que nous sommes tous mus par la quête d’une vérité qu’on a trop longtemps camouflée et dont finalement l’éclosion est en train d’approcher et apparait comme inévitable au regard de ce que nous avons constaté ces deux dernières années.

Propos retranscrits par Prince Beganssou

Procès du coup d’Etat de Diendéré : Tout savoir sur l’implication de hautes autorités ivoiriennes