Crise anglophone au Cameroun: un chef séparatiste assassiné

Polycare Ekeom, un ex-chef de la mouvance sécessionniste armée camerounaise a été assassiné le jeudi 17 octobre 2019, au .

Polycare Ekeom, ex-chef des combattants de la ville de Wum au Cameroun, a été assassiné dans sa résidence à Wum par les présumés séparatistes armés, d’après des sources militaires sous couvert d’anonymat.

Quelques heures avant l’assassinat, Polycare Ekeom avait déposé les armes pour « donner une chance à la paix ». Il avait également annoncé son intention de convaincre les autres séparatistes de quitter la brousse.

LIRE AUSSI: Cameroun: Julius Ayuk Tabe, leader des séparatistes anglophones condamné à la prison à vie

Plus de 100 combattants ont déposé les armes depuis le début de l’année, d’après les autorités camerounaises.

LIRE AUSSI: Cameroun: Paul Biya fait reporter les élections municipales

La minorité anglophone, vivant notamment dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, représente environ 20% de la population camerounaise. Une mouvance sécessionniste armée est née en octobre 2017 pour créer un Etat indépendant regroupant les deux régions.

Personnalités liées avec l’article