Décharge d’Akouédo: 100 milliards pour réhabiliter une décharge

Au total 96 milliards de FCFA vont servir à réhabiliter la , a annoncé le jeudi 4 juillet 2019, .

« Le site abritant la décharge sera entièrement réhabilité puis transformé en un géant et agréable parc urbain avec à la clé, la construction d’un centre de formation et de documentation au recyclage et à la valorisation des déchets », a déclaré Amadou Gon, en présence de la quasi-totalité des membres du gouvernement et de partenaires techniques.

La décharge d’Akouédo ne répondant plus aux besoins sociaux et environnementaux, le gouvernement a mis en œuvre une nouvelle politique de salubrité marquée par l’entrée en activité de nouveaux opérateurs et la construction d’infrastructures modernes de gestion des déchets. « Ces centres sont pleinement opérationnels, le gouvernement a donc entamé la fermeture de la décharge d’Akouédo », a-t-il indiqué.

A LIRE AUSSI : Réforme de la CEI: les consultations bouclées sans le PDCI, la LIDER et l’EDS, pro-Gbagbo

« Cette date du 04 juillet 2019 est à retenir dans les livres d’Histoire pour nos enfants et les générations futures », s’est réjouie la ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, . Elle a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui se sont impliqués dans la lutte pour une nouvelle politique de salubrité en Côte d’Ivoire.

« Nous vivons aujourd’hui les derniers instants de la décharge d’Akouédo qui cédera, dans quelques temps, place à un magnifique parc urbain (…). Nous promettons de maintenir le cap et faire de ce projet une réalité », a assuré Anne Ouloto. Elle a rassuré les populations quant aux projets sociaux que le gouvernement va entreprendre pour le village d’Akouédo, notamment la voirie, la santé, l’éducation, le sport, (…) en plus des incidences financières pour la population.

A LIRE AUSSI : Kandia Camara sur la tombe de la mère Gbagbo: « tournez le dos aux démons de la division » (Images)

Le représentant de l’entreprise prestataire désignée, PFO Côte d’Ivoire, Clyde Fakhoury a promis que sa structure va « transformer la décharge d’Akouédo, faire de ce cauchemar un rêve ».

Exploitée depuis 1965, la décharge sauvage d’Akouédo est définitivement fermée pour laisser place à sa réhabilitation. Cette décharge s’inscrit dans un sous bassin versant d’une superficie d’environ 70 km².

Personnalités liées avec l’article