Dezy Champion testament : voici ce qu’il a laissé et sa prophétie sur sa mort

testament : L’artiste avait tout écrit dans une chanson qui a bercé ses nombreux fans, il y a plusieurs années. Voici le testament de

« Je sais que je vais mourir… ». Le refrain a été repris par des dizaines de milliers de fans de . Nous sommes en 2008. L’album « Jalousie » vient de sortir et , connu sous le nom d’artiste de Dezy Champion, est au sommet de sa gloire. Dans la chanson éponyme, Dezy dénonçait : « Seigneur mon Dieu, pourquoi tout ça ? La jalousie prend de l’ampleur. Mon frère, tu es jaloux, tu deviens sorcier. Ce temps de jalousie, prends pour chercher pour toi ».

L’artiste indiquait avec sa voix de rossignol : « Quant ton étoile commence à briller, au lieu de prendre un éventail pour venir souffler, eux ils préfèrent prendre de l’eau, pour venir l’éteindre ».

Quand Dezy Champion chantait sa mort

« Mon Dieu, ils vont me tuer », a-t-il lancé dans cette chanson, à plusieurs reprises. Précisant : « A vous mes fans je sais que vous m’aimez, mais, je sais aussi que je vais mourir. Car les jaloux-là veulent m’assassiner ». Ce 31 mars 2018, qu’est-ce qui a provoqué l’arrêt cardiaque de l’artiste ? Mystère !

Ce que nous savons, c’est qu’en route pour Bingerville, ce samedi 31 mars 2018, alors qu’il revenait de Yopougon Sicogi, où il avait participé à une soirée avec des amis, il a piqué une crise qui a provoqué une sortie de route de son véhicule. Des personnes l’ont évacué à l’hôpital de Bingerville. À destination, ils l’ont installé dans un fauteuil roulant pour l’urgence. Mais il était déjà trop tard. L’agent de santé de service n’a pu que constater que  l’artiste était déjà mort.

Dezy Champion ou le pasteur Désiré Guinon

Le testament de Dezy

Dix ans plus tôt, toujours dans ce même album « Jalousie », Dezy Champion écrivait son testament. « A vous mes fans je sais que vous m’aimez, mais, je sais aussi que je vais mourir. Car les jaloux-là veulent m’assassiner. Mais, à mes funérailles ne pleurez pas. Je vais vous demander un grand sacrifice, pensez surtout à mon bébé chéri . Il est innocent, il est tout mignon, vous devez l’aider ».

Elvire Ahonon

Mort de Dezy Champion par « manque de soins » : Une intox signée François Kency et Yves Armand de Bordeaux (ASK)

Personnalités liées avec l’article