Doumbia Major: « Sous Gbagbo, pouvait-on librement organiser des marches dans ce pays? »

Soumaïla Doumbia alias Doumbia Major rappelle aux partisans de et Henri Konan Bédié leur passé à la tête de la Côte d’Ivoire.

Est-ce que Bédié laissait les opposants politiques s’exprimer dans ce pays ? Est-ce que sous Gbagbo, on pouvait librement organiser des marches dans ce pays sans que cela soit réprimé dans le sang ?

Je crois bien que c’est à la suite d’une marche que toute la direction du avait été emprisonnée sous le régime de Bédié ! C’est encore sous Bédié que avait pris un arrêté pour interdire le meeting du à , en faisant sortir les guerriers et en demandant au RDR d’aller organiser son meeting à !

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le RHDP à l’école du Parti communiste chinois

Je crois que c’est à la suite d’une marche que des femmes ont été violées à l’école de police sous le régime de Gbagbo ici dans notre pays. Et la très démocrate a trouvé sur , que ces femmes méritaient qu’on les viole.

A LIRE AUSSI : Doumbia Major: « Bédié continue de diviser les Ivoiriens »

Cela dit, si le parti de Gbagbo et celui de Bédié peuvent s’exprimer librement aujourd’hui, c’est qu’il y a eu une grande évolution en matière de démocratie dans notre pays.

Personnalités liées avec l’article