« Non, Gbagbo n’a jamais envoyé Affi chez Ouattara », quand l’avocate de Koudou traite Jeune Afrique de menteur

Maître Habiba TOURE

Droit de réponse de Me Habiba Touré contre cet article de Jeune Afrique: « la stratégie de Laurent Gbagbo pour contrer l’influence de Simone au FPI ».

Dans son édition du 16 février 2020, l’hebdomadaire Jeune Afrique a consacré un article au Président Laurent GBAGBO intitulé « La stratégie de Laurent Gbagbo pour contrer l’influence de Simone au FPI ».

Outre le caractère parfaitement mensonger du titre de cet article, il est encore fait état de ce que le Président Laurent Gbagbo aurait accepté que son ancien Premier Ministre, Monsieur Pascal Affi N’Guessan négocie en son nom avec le camp Ouattara. Cela est faux.

LIRE AUSSI: « 10 ans après le coup d’Etat de Sarkozy et de Ouattara, Gbagbo demeure toujours l’élite de la scène politique en Côte d’Ivoire »

S’il est vrai que le Président Laurent Gbagbo a, compte tenu de l’impérieuse nécessité de réconciliation nationale, mandaté le Secrétaire Général du Front Populaire Ivoirien (FPI), Monsieur Assoa Adou, pour s’asseoir et discuter avec tous les partis politiques ivoiriens, le Président Laurent Gbagbo n’a jamais mandaté, ni autorisé une quelconque intervention, en son nom, de Monsieur Pascal AFFI N’GUESSAN auprès des autorités ivoiriennes.

LIRE AUSSI: Marcel Amon-Tanoh : voici ses soutiens au RHDP pour 2020

Le Président Laurent Gbagbo a simplement accepté de recevoir, Monsieur Affi N’Guessan, qui en avait fait la demande, au cours d’un déjeuner, auquel j’ai d’ailleurs participé. Lors de ce déjeuner, il n’y a eu qu’une causerie cordiale entre les différents participants, sans qu’aucun sujet d’ordre politique ne soit abordé.

Personnalités liées avec l’article