ECO : pourquoi la Gambie, le Libéria, la Guinée … n’ont pas officiellement réagi à l’annonce de la monnaie unique ?

Après l’annonce par 8 pays francophones d’Afrique de l’adoption de l’Eco comme monnaie unique, la Gambie, le Libéria … n’ont pas officiellement réagi.

La Gambie, la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée n’ont pas officiellement réagi à l’annonce de l’ECO comme monnaie unique pour la région, 10 jours après.

Huit pays ouest-africains francophones ont décidé de changer le nom du franc CFA, leur monnaie commune, pour l’appeler Eco, rompant ainsi efficacement les liens du franc CFA avec la France, l’ancienne puissance coloniale.

LIRE AUSSI: Tiémoko Assalé : « ECO ou CFA, ce qui compte, c’est l’écho du travail »

Cependant, si ce projet se concrétise sans que les autres pays de la région ne l’adoptent, l’Eco sera toujours perçu comme une entreprise inachevée. Avec une population de quelque 200 millions d’habitants, le Nigeria, à lui seul, représente la principale force économique de la région. Abuja recèle 60% du total des réserves en devises en Afrique de l’Ouest et représente environ 70% du PIB de l’espace ouest-africain.

LIRE AUSSI: Kémi Séba condamné au Burkina pour « outrage » à Alassane Ouattara

Ainsi, le Nigeria a exigé cinq conditions non négociables avant son adhésion à la monnaie unique. Il s’agit, entre autres, d’écarter toute idée de prélèvement à des fins de dépôt au Trésor français de la monnaie commune des pays composant la future Zone ECO. En outre, le géant ouest-africain ne veut pas d’intermédiaire dans la convertibilité entre l’ECO, l’euro et le dollar. Abuja exige aussi la gestion de l’ECO par la CEDEAO elle-même, de manière souveraine, sans oublier son impression en Afrique et non en France. Des conditions qui n’ont pas encore fait réagir officiellement les pays francophones.

Personnalités liées avec l’article