Hamed Bakayoko : « Je suis un fils d’Abobo parce que je suis né à Adjamé »

Hamed Bakayoko à Abobo le samedi 21 juillet 2018
Hamed Bakayoko à Abobo le samedi 21 juillet 2018

Elections municipales à annoncé pour la tête de liste () de la commune d’Abobo était en meeting à la mairie, ce samedi 21 juillet 2018.

À l’occasion de sa précampagne pour les élections couplées municipales régionales en octobre prochain, Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de la défense et candidat annoncé pour la tête de liste Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la Paix (RHDP) au niveau de la commune d’Abobo était en meeting à la mairie de ladite commune.

Alire aussi : Après avoir dit répondre à l’appel des populations, Hamed Bakayoko : « C’est Ouattara qui m’envoie à Abobo »

« Désormais, je deviens le frère de chacun d’entre vous. Chaque abobolais peut dire désormais, mon frère, mon ami, mon cousin, c’est Hamed Bakayoko. C’est pourquoi, ma chère épouse Yolande et moi, nous avons acheté une maison à Abobo. Après l’aménagement dans 10 jours, je vous promets ‘’inchalah « , d’habiter à côté. Cela veut dire que je ne viens pas à Abobo pour me faire seulement élire et vous abandonner après » a annoncé Hamed Bakayoko.

Selon lui, les rapports entre les populations et les autorités municipales vont changer. « Je vais travailler, pour être proche de vous, je vais tout faire pour que vous puissiez me sentir proche et sans intermédiaire. Je ne viens pas ici pour disparaitre après. On sera en direct, on sera face à face ».

Le projet de développement d’Abobo, dépasse les projets de personne

Aussi, il a demandé à tous les éventuels dissidents de revenir et faire bloc autour de lui. « Je vous demande d’aller dire à tous nos frères, qui sont encore dans des projets personnels de nous retrouver. Le projet de développement d’Abobo, dépasse les projets de personne. J’ai appris que des gens disent qu’il faut un fils d’Abobo, à la tête de la mairie. Mais moi, je suis un fils d’Abobo parce que je suis né à Adjamé. En tant que tel, je ne peux pas dire qu’Abobo n’est pas chez moi, parce que nous avons tous les mêmes sens d’intérêts ».

Roxane Ouattara

Peopolitik : Quand DJ Kedjevara parle de la « boîte de nuit sur la piscine » au domicile de Soro

Personnalités liées avec l’article