Guikahué: « Adjoumani, ancien haut-parleur en panne du PDCI, que le RDR a pris pour faire sa sono »

Maurice Kakou Guikahué s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique en Côte d’Ivoire le samedi face aux militants du de Daoukro.

Bédié a eu raison, il aura encore raison

(…) Le président Bédié a interpellé le gouvernement et il a fait des recommandations. Il a dit que je voudrais inviter le gouvernement à la fermeture des sites d’orpaillage clandestin. Quand le 15 juin, il a parlé de l’orpaillage, les gens se sont levés partout avec des communiqués, le menaçant même d’arrestation etc. Tout le monde s’y est mis même jusqu’au sommet de l’Etat. Quelques jours après, le ministre qui était ministre des Mines est devenu ministre des orpailleurs clandestins. Il n’y a plus de jour sans qu’il parle d’orpaillage clandestin.

C’est devenu son travail. Quand vous avez dans un pays quelqu’un d’un certain âge qui a été fonctionnaire, ambassadeur, ministre, président de l’assemblée nationale, maire, président de la République, quand il dit quelque chose, il faut réfléchir avant d’agir. Donc, le président Bédié a eu raison. Deuxièmement, il a dit, il faut désarmer, ensuite, il faut régler les conflit fonciers en s’appuyant sur la loi de 98. Et il a dit qu’il faut lutter contre la fraude sur la nationalité. Ils ont dit, le président Bédié est devenu xénophobe. Mais je dis encore, vu l’âge et l’expérience du président Bédié, quand il dit quelque chose, il faut écouter. Ça n’a même pas duré.

A LIRE AUSSI : Allah Kouadio Rémi à Maurice Bandaman: « cet acte malheureux que tu viens de poser est une grande erreur »

12 jours après, l’ancien haut-parleur en panne du Pdci, que le Rdr a pris pour faire sa sono, est parti s’asseoir devant le monde entier pour dire, ‘’oui nous au , on n’a pas peur, on fait recenser les étrangers pour augmenter notre électorat’’. Bédié a eu raison encore. Bédié a proposé la prorogation de deux ans des cartes nationales d’identité qui arrive à expiration en juin 2019. En y ajoutant deux ans, ça fait juin 2021.

A LIRE AUSSI : Orpaillage clandestin – Jean Claude Kouassi à Bébou: « nous mesurons l’ampleur des dégâts »

On traversait donc les élections. Quand Bédié a dit ça, le président prend un décret, il proroge d’un an. Donc jusqu’en juin 2020. Mais pensez-vous qu’en 3 mois, quelqu’un peut fabriquer 6 millions de cartes d’identité ? Donc Bédié va avoir encore raison. Quand juin va arriver, Ouattara va augmenter d’un an encore et ça va faire les deux ans. Donc Bédié aura encore raison.

Personnalités liées avec l’article