Soro refuse de rencontrer Meité Sindou, suspecté d’être un espion du RHDP

Pourquoi Méité Sindou n’a toujours pas rencontré Guillaume Soro depuis son arrivée à Paris ? Jeune Afrique a enquêté et nous donne les raisons.

« Soro refuse de rencontrer pour le moment Méité Sindou », lit-on dans Jeune Afrique daté n° 3085 du 23 au 29 février 2020. C’est Ali Kader Coulibaly, député-maire de M’Bengué, qui jouerait le pacificateur entre les deux hommes.

Ce proche de Téné Birahima Ouattara, frère du chef de l’État et ministre chargé des Affaires présidentielles « a notamment plaidé la cause de Sindou Meïté, présent à Paris depuis le début du mois de février et que Soro refuse pour le moment de rencontrer ».

LIRE AUSSI: Crisis Group qualifie le retour de Gbagbo de menace, Senn Souleymane s’indigne

Méité Sindou « est suspecté par l’entourage de Soro d’avoir retourné sa veste » écrit Jeune Afrique qui poursuit : « président du « Comité d’organisation du retour de Guillaume Soro », il n’a pas été inquiété par les autorités ivoiriennes ».

On apprend qu’ « avant de rejoindre Paris, Meïté a rencontré plusieurs fois le ministre de l’Artisanat, Sidiki Konaté, qui pousse pour que Soro revienne au RHDP ».

LIRE AUSSI: Trazéré reçoit le soutien d’un fidèle lieutenant de Soro après son adhésion au RHDP

Installé à Paris depuis son retour manqué en C ôte d’Ivoire, le 23 décembre, Guillaume Soro a été approché par plusieurs émissaires liés au pouvoir d’Abidjan. À la mi-février, il s’est entretenu avec Ali Kader Coulibaly. C’est ce dernier qui « avait déjà tenté de convaincre » Guillaume Soro « d’attendre la fin du premier trimestre de 2020 pour rentrer, le temps de parvenir à un accord avec Alassane Ouattara. »

Personnalités liées avec l’article