Journée Ivoirienne de la Famille : « il ne faut pas chercher à se cacher derrière sa fatigue pour laisser le conjoint faire tout. »

Photo de famille à l'issue de la JIF 2019

En Côte d’Ivoire, la Journée Ivoirienne de la Famille a réuni plus de 1 300 personnes le dimanche 8 décembre 2019 à l’école Etimoé à Abidjan.

Plus de 1 300 personnes issues de diverses familles ont pris part, dimanche 8 décembre à l’école Etimoé à Abidjan, à la 16ème Journée Ivoirienne de la Famille (JIF), organisée par l’association « Famille et Education », portant la réflexion sur le thème, « Mariage heureux, Enfants épanouis ».

LIRE AUSSI : Cacaoculture en Côte d’Ivoire : des films contre le travail des enfants

Le prélat, l’Abbé Sanchez, dans une homélie lors de la messe à cette édition de la JIF, a estimé que la famille de Dieu doit constituer une source de modèle pour toutes les familles du monde. « Le mariage est un don de Dieu et parce qu’il vient de Dieu, il doit être heureux et vous devez faire de votre foyer un foyer éminemment heureux et joyeux », a-t-il déclaré.

Pour l’Abbé Sanchez, la famille étant un véritable point d’appui, les époux devraient œuvrer résolument à l’épanouissement de leurs enfants en leur apportant « l’amour, l’attention et l’éducation ».

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: ces attitudes démoniaques dans la politique

Un panel de trois couples s’est tenu sur les différents sous thèmes, « qu’est-ce qu’un couple heureux ? », « le couple face aux contrariétés de la vie » et « des enfants épanouis ». Les couples Koffi Léonard, Wédéou et Yao Olivier sont respectivement intervenus sur ces questions en présence du président de l’association Famille et Education, Kouakou N’Guessan Martin.

« Le mariage doit être construit sur le roc qui est la volonté divine. Il ne faut pas chercher à se cacher derrière sa fatigue pour laisser le conjoint faire tout. L’esprit de service doit faire oublier l’estime de soi et il faut pratiquer une constante croisade contre la routine », a déclaré M. Koffi. Il a exhorté les parents à cultiver l’amour, la vérité, la sincérité, la fidélité et le pardon.

LIRE AUSSI : Fraudes sur l’électricité de la CIE: Pourquoi les parents du député Toure Alpha Yaya sont arrêtés ?

Pour le couple Wédéou, le mariage est contracté pour rendre l’autre heureux. Il a conseillé aux parents de tendre à être une seule chaire. « Le manque de communication peut être un handicap à l’épanouissement du foyer. Quand s’installe la monotonie, l’infidélité et le mensonge la famille en pâtit », a déclaré Mme Wédéou.

Yao Olivier, a pour sa part estimé que, l’épanouissement des enfants conditionne l’harmonie du couple. Selon lui, il est nécessaire de travailler à aider l’enfant à avoir confiance en lui, ce qui, a-t-il indiqué, lui permettra d’être autonome. « Il est important de communiquer avec notre enfant. Apprenons à connaitre notre enfant qui lui, nous connait », a-t-il assuré.

LIRE AUSSI : Nicolas Pépé fait pleurer de joie des enfants de Soubré

Organisée une fois par an, le premier dimanche du mois de décembre, cette Journée Ivoirienne de la Famille vise à aider les parents à assumer pleinement leur rôle de formateurs d’hommes et de femmes de qualité, capables d’améliorer la société ivoirienne par leurs actes quotidiens.

Personnalités liées avec l’article