Le frère de Simone Gbagbo révèle : « C’est Gbagbo qui pourrait être candidat en 2020, pas Simone »

Simone Gbagbo et laurent Gbagbo
Simone Gbagbo et laurent Gbagbo

Le frère cadet de Simone Ehivet Gbagbo, Charles Ehivet fait des révélations sur l’actualité politique au Front populaire ivoirien (FPI). S’agissant de la candidature à la prochaine élection présidentielle de sa sœur aînée, il la rejette du revers de la main en pronostiquant sur celle de Laurent Gbagbo détenu à la Cour pénale internationale (2020). Présidentielle 2020 Simone Gbagbo.

Selon lui, la libération de l’ex-première dame le 6 août 2018 à la suite de la grâce présidentielle prononcée par le président Alassane Ouattara, va donner un coup d’accélérateur à la réconciliation nationale. « Vu l’émotion suscitée par sa sortie de prison, on a senti une libération. Cela a rejailli sur la célébration de la fête de l’indépendance, à l’occasion de laquelle on sentait les gens heureux », a-t-il confié au journal Soir Info. Et d’ajouter, «  cela nous emmène à croire que la réconciliation va s’en trouver boostée ».

« nous avons cru en Dieu, nous avions cru que ce jour arrivera tôt ou tard »

A en croire le frère cadet de l’épouse de Laurent Gbagbo, les sept années que sa sœur a passé en prison étaient difficile. « Pendant les années qu’elle était en prison, c’était vraiment difficile, il fallait être fort » avant de terminer par ce mots d’espoir « nous avons cru en Dieu, nous avions cru que ce jour arrivera tôt ou tard ».

A lire aussi : Urgent / Simone Gbagbo libérée après 7 ans en prison

Par ailleurs, Charles Ehivet fait remarquer qu’un nouveau soleil se lève. « Sa libération nous a fait chaud au cœur, au point que nous avons oublié un tant soit peu notre douleur que nous avons ressenties. C’est un nouveau vent qui souffle ».

Répondant à la question d’une éventuelle candidature de sa sœur ainée à la prochaine élection présidentielle il dit ce qui suit « c’est difficile de s’engager sur une telle voie, vu qu’on attend aussi la libération de son époux. Le dernier congrès du Front populaire ivoirien l’a réélu à la tête du parti », s’est-il empressé de dire. Avant de conclure, « donc en 2020, c’est lui qui pourrait encore être candidat, pas elle (NDLR Simone Ehivet Gbagbo) ».

Karina Fofana

Simone veut-elle tourner la page Gbagbo ? Des propos qui la trahissent, le recadrage de Sangaré

Personnalités liées avec l’article