Les enseignants durcissent le ton après une rencontre à la Primature : « Nous poursuivons la grève jusqu’à nouvel ordre »

Après plus de deux semaines de grève, les enseignants ont été reçus par Yayoro Karamoko, nouveau conseiller du premier ministre chargé du dialogue social mardi 12 février 2019 à la primature d’Abidjan-Plateau.

Selon , porte-parole de la Coalition secteur-Education/Formation (COSEF), cette rencontre n’a pas été organisée pour parler de la crise qui secoue le milieu de l’enseignement ces jours-ci. « C’est une réunion de prise de contact. Le conseiller du Premier ministre en charge du dialogue social a pris connaissance de nos revendications et nous a demandé de les motiver, ce que nous avons fait. A l’issue de ce point, il a promis qu’un cadre de dialogue sera mis en place et nous a donné rendez-vous la semaine prochaine pour d’autres échanges. Nous, nous poursuivons la grève jusqu’à nouvel ordre », a-t-il fait savoir.

A lire aussi : Grève des enseignants : Un parti politique apporte un soutien aux grévistes et les invite à « rester solidaires »

Abondant dans le même sens que Pacôme Attaby, , président de l’Intersyndical a quant à lui, déploré les deux ans (créé en janvier 2017) d’inactivité du comité de suivi de la trêve sociale à propos de leurs différentes revendications.

Ex-président des jeunes du (), Yayoro Karamoko a été nommé après la démission d’Alphonse Soro à ce poste en janvier 2019. Le dossier des grèves dans le secteur de l’enseignement public est donc le tout premier dossier ‘’brulant’’ pour le nouveau conseiller du Premier ministre en charge du dialogue social.

Roxane Ouattara

Personnalités liées avec l’article