Les positions d’Adjoumani divisent le PDCI du Gontougo : La mise au point d’un de ses proches

La crise autour du parti unifié a ravivé les rivalités entre Kobenan Kouassi Adjoumani et Honoré Kobena Kossonou, dans la région du Gontougo

Les positions d’Adjoumani divisent le du Gontougo : ci-dessous la mise au point d’un de ses proches, dans la guerre pour le contrôle du conseil régional.

Le jeudi 29 mars 2018, sur convocation, de son coordonnateur Monsieur Honoré Kobena KOSSONOU  une réunion de la coordination du Grand Conseil Régional du PDCI-RDA du Gontougo, s’est tenue à la permanence du parti, sise au Plateau, pour faire le bilan de la tournée organisée du 09 au 11 février 2018 dans la région. Au cours de cette rencontre, une motion de soutien au Président Henri Konan Bédié a été proposée. Les membres présents se sont félicités de l’initiative de cette motion dès lors qu’elle soutient les actions du Président Henri Konan Bédié et du Parti.

Toutefois, des points d’ombres et des amalgames ont été constatés et ont fait objet d’amendements qui devraient être pris en compte avant publication. Grande a été notre surprise de constater que la Motion publiée dans Le Nouveau Réveil, numéro 4836 du vendredi 30 mars 2018 à la page 2,  n’en a pas tenu compte.

Dans le contenu, la motion fait état de l’annonce de candidature du coordonnateur au mépris des règles qui régissent  le fonctionnement des organes du parti.

En outre, le coordonnateur affirme que : « notre parti, le PDCI-RDA  est   en danger de disparition de la scène politique dans le Gontougo, faute d’une politique dynamique de mobilisation des militants et des sympathisants … ».

Nous, membres du grand Conseil Régional du Gontougo :

  • nous insurgions contre ces allégations mensongères qui n’honorent pas leurs auteurs et les vaillants militants du PDCI-RDA du Gontougo.
  • condamnons avec la dernière énergie ses sorties hasardeuses qui mettent le doute dans l’esprit des militants ;
  • exhortons le coordonnateur à se ressaisir ;
  • L’invitons à  se référer aux  missions du Grand Conseil Régional contenues dans les Statuts et le Règlement Intérieur du PDCI-RDA, Section E, Article 28 à 31 pour les Statuts et sous-section E, Article 32 à 36 pour le Règlement Intérieur, et à les mettre en œuvre.

En sa qualité de coordonnateur du Grand Conseil Régional et fils du Gontougo, il est libre d’être candidat à toutes les élections de la Région, mais n’a pas le droit d’utiliser les organes du parti et particulièrement le  Grand Conseil Régional pour faire sa promotion.

Quant au discrédit jeté sur les cadres militants de la région, nous voulons faire remarquer à Monsieur le coordonnateur que les cadres du PDCI-RDA du Gontougo ont toujours été actifs et dynamiques et ceci à travers  les très bons résultats  du PDCI-RDA enregistrés lors des  différentes échéances électorales dans la région. Par ailleurs, il est bon de rappeler à M. Kossonou  Honoré que c’est lui qui tire le parti vers le bas de par son indiscipline politique (candidat indépendant aux élections législatives de 2011 face au candidat du PDCI-RDA), et par ces échecs répétés aux différentes élections générales.

Nous ne nous reconnaissons pas en cette déclaration de candidature du coordonnateur au cours d’une réunion de la coordination qui n’a réuni qu’une vingtaine  de  personnes sur un effectif de plus de 400 Grands conseillers  régionaux.

A lire aussi: Adjoumani aux caciques du PDCI, « Peut-on cogérer un pouvoir et le vilipender en même temps ? »

Le Grand Conseil Régional fait la promotion des idéaux du parti et de la vision de son Président Henri Konan Bédié. Cette instance n’a pas à prendre position dans des débats publics contradictoires internes des hautes personnalités du parti. La position des membres du Grand Conseil Régional doit permettre d’éviter d’activer les flammes des guéguerres et de créer la division au sein du parti tel que décrié par le Président du parti lui-même qui saura le moment venu, montrer la voie à suivre. D’ailleurs, le Porte-parole en chef du PDCI-RDA, le Ministre Kobenan Kouassi ADJOUMANI a toujours rappelé que la question de l’alternance et du parti unifié est un domaine réservé au Président  Henri Konan Bédié et de son jeune frère le Président Alassane Ouattara.

Nous demandons donc à tous les membres du Grand Conseil Régional et aux militants du PDCI–RDA de la Région du Gontougo de rester sereins, mobilisés et d’être à l’écoute du  Président  du parti, son Excellence Monsieur Henri Konan Bédié.

Fait à Abidjan le 06 avril 2018

Pour les Coordonnateurs départementaux et communaux du Grand Conseil Régional PDCI-RDA  du Gontougo.

Le porte-parole

KOFFI Kouman Emile

Membre du Grand conseil

Coordonnateur départemental Tanda II

A lire aussi:

L’interview d’Adjoumani qui a fâché Bédié