Mabri Toikeusse, nouvel apôtre de la paix ?

Albert Mabri Toikeusse a exhorté, le samedi 2 novembre 2019, le peuple Abidji, à l’entente et à la cohésion sociale, à Badasso, village de la commune de Sikensi.

Mabri Toikeusse a exprimé, en présence du corps préfectoral de Sikensi, sa reconnaissance à l’endroit de ses hôtes pour cette marque d’estime à son égard, tout en les invitant à emprunter résolument  le chemin de l’union et  de la réconciliation menant au développement.

L’initiateur du rassemblement festif, l’opérateur économique et fils de Badasso, N’Guessan N’Guessan Alphonse dit Bileck, a traduit sa gratitude et son “admiration sincère” au Ministre Mabri, pour sa prompte réaction chaque fois qu’il est sollicité. Il a surtout apprécié la persévérance de l’homme politique, qui, assure-t-il, réussira à surmonter tous les échecs comme l’ancien Président américain Abraham Lincoln.

LIRE AUSSI: Adjoumani: « ceux qui disent que nous sommes au restaurant y étaient et prenaient les meilleurs morceaux (…) nous sommes à l’aise »

Le porte-parole des cadres de Sikensi, Assoumou Baka Charles et le 2ème adjoint au maire de la commune de Sikensi, Pr Kakou Akomian Raoul, ont témoigné leur gratitude au ministre pour ses actions de développement à Sikensi. Ils ont salué particulièrement la nomination par l’invité du jour d’un cadre de Sikensi, Pr Assoumou Abro Antoine, comme responsable des examens et concours à l’enseignement supérieur.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le gouvernement vit-il au dessus de ses moyens?

Des doléances relatives notamment au transport des élèves de la localité ont été évoquées par le porte-parole des cadres de Badasso, l’écrivain Etty Macaire.

Le ministre Mabri Toikeusse a contribué à la construction d’écoles, d’édifices religieux et fait des  dons divers aux populations dans le passé à Sikensi, a-t-on appris.

Personnalités liées avec l’article