Côte d’Ivoire: le gouvernement vit-il au dessus de ses moyens?

Le Président Alassane Ouattara, préside le premier Conseil des Ministres du nouveau gouvernement ivoirien, le jeudi 05 septembre

Fernand Dédeh decrypte le rapport de la Cour des Comptes sur le budget 2017 en Côte d’Ivoire. Un rapport qui porte sur la gestion financière du gouvernement.

Le gouvernement de ton camarade vit au dessus de ses moyens. Conclusion de la Cour des Comptes dans rapport portant sur le budget 2017. Il n’y a pas politique et discours ici. Il y a gestion et contrôle financier.

La Cour des Comptes dit que les dépenses ont été supérieures aux recettes de plus 168 milliards de FCFA en 2017. À ce stade, elle n’accuse pas. Elle constate et informe. Puis elle ordonne que toutes les pièces justificatives lui soient transmises. En cas de besoin, elle agira… Il y a un Procureur général là bas hein…

L’autre Procureur, c’est celui qui poursuit l’ancien ministre de la Jeunesse, CBG. Le procès pour « crimes contre des prisonniers de guerre », « crimes contre les populations civiles », s’ouvre ce mercredi 30 octobre 2019 à 15 h au Palais de la Justice, au Plateau. Tous les juristes interrogés sont plutôt surpris. Ils attendent de savoir ce que le juge en charge du dossier va véritablement dire.

LIRE AUSSI: 2020: les grandes manœuvres du RHDP contre Soro, Gbagbo, Simone, Blé Goudé…

Selon un proche de l’accusé, le procès est purement politique: « Le régime se dévoile avec la procédure contre blé également. Il use de la justice contre ses adversaires. ». Un autre ajoute: « Nous savons qui est derrière ce procès. C’est une autorité qui prétend que Charles Blé Goudé s’est foutu d’elle en son temps. Et qu’elle ne laissera pas passer cela en pertes et profits. ».

LIRE AUSSI: Dis-moi combien tu gagnes, je te dirai le salaire de Soro, Bédié et Gbagbo

Le bouquet de roses qu’un ami libanais a déposé dans mon inbox. La beauté des cœurs, la sérénité des esprits. Le Liban vit des moments troubles. Les populations mécontentes, sont descendues dans les rues. Le premier ministre a fini par démissionner. En attendant la nomination d’un nouveau premier ministre ou peut-être la reconduction du démissionnaire, la vie reprend tout doucement son cours. Seulement, rien au Liban n’est simple. Ce pays est au centre d’une féroce bataille géostratégique.

LIRE AUSSI: Alain Lobognon: « évitez de vous attaquer à notre Alpha Blondy »

Bientôt la fin de l’année. Et j’ai une pensée pour Alain Tailly. Tiens, frère, si tu remettais ta fresque proposée à l’Institut français, il y a deux ans? Le pays est sur un pied. Plus personne ne travaille. Tout le monde parle politique. Disons les gens croient faire la politique alors qu’ils sont sur les traces des comédiens amateurs. Le Burida, la maison des artistes va mal. Blocage total.

Alors si les intellectuels de là Culture reprenaient la main? Frère, si tu rassemblais de nouveau les Ivoiriens autour d’une production culturelle dont tu as seul le secret? Sur la même scène, le Sud, le Nord, l’Est et l’Ouest… C’était magnifique. Il y a deux ans.

"Le gouvernement de Ouattara vit au dessus de ses moyens"

Personnalités liées avec l’article