Après Cocody Danga, les habitants de Treichville Habitat Autoroute à la Sicogi : « Nous ne bougeons pas ! »

Des habitants de Treichville Habitat Autoroute prêts à en découdre
Des habitants de Treichville Habitat Autoroute prêts à en découdre

Déguerpissement . Des responsables du syndic du quartier sonnent le glas de la mobilisation. Suite au conflit qui les lie à la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière () qui a décidé de raser leurs habitations, à l’instar de Cocody Danga. Ils l’ont signifié lors d’un point de presse, ce vendredi 24 mai 2018 à 

C’est dans quel pays sérieux, le gouvernement se permet-il de mettre des gens dehors ? Comment appelle-t-on un père de famille qui met son enfant dehors ? C’est un père irresponsable. Donc, ce gouvernement est irresponsable je le dis et je l’assume. Si on casse ici où irons-nous ? Il faut que je pose la question au Président. Cher papa, tu as promis avant de venir que tu allais nous loger, tu as dit un ivoirien, un toit. Mais aujourd’hui, à côté d’un ivoirien, il y a une étoile parce que nous dormons à la belle étoile.

A lire aussi. Expulsions de la Sicogi à Cocody Danga : « Une atteinte aux droits des personnes », selon la CNDHCI

Nous ne sommes pas d’accord. Bientôt nous irons demander nos clés à . Il a dit qu’il nous a relogés. Nous ne voulons pas rester ici parce que nos maisons sont vieilles.  Il dit qu’il a construit des maisons au 05, il a construit une cité à Yopougon, on ira chercher nos clés. Nous n’allons pas rester silencieux pour qu’ils viennent avec leurs militaires, et leurs badauds pour casser nos maisons.

Les jeunes de Treinchville Autoroute sont sur le pied de guerre
Les jeunes de Treinchville Autoroute sont sur le pied de guerre

La plupart d’entre nous a tenu bon ici. Pour certains face aux mercenaires, pour d’autres on a bravé toutes les intempéries pour sauver notre électorat, parce qu’on avait confiance en un gouvernement. Mais aujourd’hui, ils sont là, plutôt que de combattre la pauvreté, ils combattent les pauvres. Aujourd’hui les jeunes d’Habitat Treichville autoroute disent qu’ils ne bougeront pas. Dites à Bouaké Fofana que nous allons lui ramener le document qu’il nous a envoyé.

Les plus intelligents du pays sont venus, ils veulent prendre nos maisons. Nous n’avons pas de force. Mais quand tout le monde crie ensemble, je crois que Dieu entend et ça va dans l’oreille de qui de droit. Habitat extension, la menace plane sur nous tous, il va falloir que nous nous levons pour revendiquer, parce qu’ils vont nous phagocyter. Vous tous qui êtes ici, si vous ne faites pas attention, vous serez tous millionnaires. Mais quel million donne-t-on à quelqu’un et puis il pleure ? C’est que c’est un million qui est une bombe.

« Ce sont des braqueurs »

Madame

Après Cocody Danga, les habitants de Habitat Treichville Autoroute sont aussi menacés de déguerpissement
Après Cocody Danga, les habitants de Habitat Treichville Autoroute sont aussi menacés de déguerpissement

Eux-mêmes, ils créent des lois qu’ils ne respectent pas. Ce sont des braqueurs. Comment peut-on regrouper un syndicat avec deux ministres et au sortir des négociations, vous dites des choses et le lendemain vous retournez votre veste. Entre nous, est-ce que des gens sérieux peuvent faire ce genre de choses ? Ils nous ont dit de vive voix qu’ils allaient reloger Cocody Danga et que ce n’était pas un problème.

Ils nous invitent, on arrive le lendemain, c’est un autre tableau qu’ils nous présentent. Pour des gens qui dirigent ce pays c’est dangereux, c’est une honte. Comment pouvons-nous faire confiance à des gens que nous avons mis à notre tête et qui ont ce comportement ?  Ils viennent nous exproprier de nos maisons avec beaucoup de cruauté.

Prince Beganssou

Expulsion forcée de la Sicogi en Côte d’Ivoire : L’Etat combat les pauvres, au lieu de combattre la pauvreté

Personnalités liées avec l’article