Mgr Alexis Touably: « que feu Houphouët-Boigny et son immense œuvre soient en permanence dans l’esprit du peuple de Côte d’Ivoire »

Mgr Alexis Touably a célébré ce vendredi 18 octobre 2019 la messe d’action de grâce en commémoration du 114è anniversaire de naissance de .

« Seigneur aide chaque ivoirien à faire de son cœur un beau jardin où poussent les fleurs de l’amour, du pardon, de la réconciliation et la communion de l’acceptation de l’autre dans sa différence et que nos cœurs d’ivoiriens ne deviennent jamais des broussailles où poussent les mauvaises herbes de la haine, de la violence, de la division et de la méchanceté sous toutes ses formes », a déclaré l’homme de Dieu.

Mgr Alexis Touably a souhaité que feu Houphouët-Boigny et son « immense œuvre » soient en permanence dans l’esprit du peuple  de Côte d’Ivoire à qui il a toujours conseillé de faire de la paix sa seconde religion.

LIRE AUSSI:

«Ne parlons du Président Félix  Houphouët-Boigny au passé car un homme d’une telle grandeur d’âme ne saurait être  ni du passé, ni dépassé. A nous de nous rendre présents à sa présence en marchant ensemble sur les chemins qu’il nous a tracés en tant que père fondateur de notre nation », a-t-il conseillé.

L’évêque d’Agboville a regretté le climat de haine et de violence qui secoue de temps à autre la Côte d’Ivoire faisant craindre le pire notamment lors des consultations électorales prévues en octobre 2020. Il a souligné, à cet effet, que « c’est vrai la paix est un don de Dieu mais la paix ne nous viendra pas du Ciel sous forme de produit fini » car la paix est « comme un pagne que nous devons tisser ensemble ».

LIRE AUSSI: Guikahué à Yamoussoukro: « ce qui est arrivé à Houphouët en 1950, c’est ce qui est arrivé à Bédié en 2018 »

Chacun devra donc s’interroger, a-t-il préconisé, sur « le genre de fil qu’il apporte à la confection du pagne commun de la paix en Côte d’Ivoire ».

La messe d’action de grâce en l’église Saint Augustin de Yamoussoukro, marquée par la présence effective du successeur du défunt à la magistrature suprême de la République de Côte d’Ivoire, Aimé , était une étape importante des journées commémoratives du jour de naissance du Président Félix Houphouët-Boigny.

LIRE AUSSI: Assoa Adou depuis Lakota: « le FPI va reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020 dans la paix »

Une journée d’étude au siège de la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix avait permis, jeudi, de souligner la dimension d’homme de culture et de panafricaniste du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Personnalités liées avec l’article