« La combinaison du retour de Gbagbo et d’une candidature simultanée de Ouattara pourrait faire raviver les conflits »

Selon Crisis Group, la combinaison du retour de Gbagbo et d’une candidature simultanée de Ouattara pourrait faire naître un nouveau conflit en Côte d’Ivoire.

Dans un document intitulé les « huit priorités de l’Union Africaine en 2020 » rendu public le 7 Février 2020 en prélude du sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, Crisis Group s’est exprimé sur la présidentielle en Côte d’Ivoire.

Henri Konan Bédié est actuellement en pourparlers avec un autre ancien Président, Laurent GBAGBO, concernant une alliance entre leurs partis respectifs. Si une telle alliance venait à être créée, le parti d’Alassane Ouattara ferait face à une coalition d’opposition de poids qui pourrait donner lieu à des élections très serrées.

LIRE AUSSI: Affi : « Ouattara est dans une stratégie d’anéantissement de toute force d’opposition » (1ère partie)

Pour compliquer un peu plus la situation, Laurent GBAGBO menace désormais de revenir en Côte d’Ivoire après avoir été acquitté par la Cour Pénale Internationale des crimes contre l’humanité dont il est accusé. Son retour pourrait raviver les conflits. En effet, son refus d’admettre sa défaite face à Alassane Ouattara aux élections de 2010 avait déclenché des violences qui ont coûté la vie de plus de 3000 personnes… .

LIRE AUSSI: « 10 ans après le coup d’Etat de Sarkozy et de Ouattara, Gbagbo demeure toujours l’élite de la scène politique en Côte d’Ivoire »

Le retour possible de Laurent Gbagbo associé à l’éventuelle décision d’Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat pourrait faire craindre la reprise des massacres de 2010, en particulier si les partisans de Laurent Gbagbo descendent dans la rue et déclenchent des affrontements avec les forces de sécurité ou les défenseurs d’Alassane Ouattara.

Personnalités liées avec l’article