« Ouattara a trompé et trahi Houphouët » – Guillaume Soro

Guillaume Soro, dans une interview accordée à l'observateur Paalga, est revenu sur ses relations avec son ancien mentor le président Ouattara.

-Certains disent que c'est bien fait pour vous ce qui vous arrive et que nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes parce que c'est vous qui avez pris les armes pour installer au pouvoir ? Nourrissez-vous quelques regrets  aujourd'hui ? 

Dire cela, c'est faire une réflexion à courte vue. Je n'ai pas pris les armes pour faire plaisir à Ouattara. Je me suis engagé dans ce combat aux côtés des forces de la communauté internationale pour le respect du droit et la défense de la vérité des urnes. Je me battais dans mon déjà en Côte d'Ivoire pour le pluralisme politique avant l'arrivée de M. Ouattara. Je ne regrette pas le combat contre l'injustice et l'exclusion, car il valait la peine d'être mené. En revanche, je regrette d'avoir soutenu Ouattara qui, au final, a dévoyé l'idéal de notre combat.

Ce faisant, il nous a livrés à la moquerie publique. Que je sois indexé aujourd'hui est une chose, mais en réalité si Houphouët-Boigny n'avait pas fait venir Ouattara de en 1989, je ne l'aurais pas connu. Car monsieur Ouattara était inconnu au bataillon politique en Côte d'Ivoire avant ses 48 ans. Mais au fait, qui n'a pas été trompé par Ouattara en Côte d'Ivoire ?

LIRE AUSSI : Pascal Abinan reçoit le super prix international PADEL 2020

Ce monsieur a trompé et trahi le Président Houphouët, puisque des confidences aujourd'hui révélées indiquent qu'entre le « Vieux » et lui, il était convenu qu'il ne se mêlerait pas de succession politique. Il a trompé et trahi successivement dans le Front Républicain en 1994-1995 ! Rendez-vous en compte, que même le grand Gbagbo de qui on dit qu'il est rusé a été trompé par Ouattara ! Il a aussi trompé Henri Konan Bédié dans le cadre du et bien d'autres ! Il a trahi et trompé Mabri Toikeusse, , , , et même Coulibaly et , a qui il a promis de transmettre le pouvoir tout en les instrumentalisant. Je me demande donc qui peut doit se moquer de qui.

 -Vous vous êtes fait depuis le chantre de la . N'est-ce pas trop facile de tendre la main à Gbagbo et bien d'autres que vous avez martyrisés pendant tant de temps ? 

C'est quand même trop fort ce que vous affirmez. Je n'étais pas Président de la République en 2010-2011 ! En revanche, le Premier et ensuite le Président de l' que je fus comprit très tôt qu'il fallait abréger les souffrances des uns et des autres et aller à la réconciliation. D'ailleurs, c'est à partir de mon livre publié en 2005, « Pourquoi je suis devenu un rebelle », que j'affirmais avec énergie que la réconciliation serait l'antidote aux démons de la division de notre pays.

  LIRE AUSSI : La guerre au RACI : Tehfour Koné relevé de ses fonctions après sa sortie de prison fait des précisions

Nous nous sommes affrontés par le passé en raison de nos désaccords fratricides. J'espère que vous savez qu'autrefois, mes ennemis ne me firent aucun cadeau (attaque de mon avion en 2007). Avec le Président Gbagbo, veut qu'aujourd'hui le fil du dialogue soit renoué. Je lui ai présenté mon pardon. Nous sommes sortis de cette phase de ressentiment. Il nous appartient d'en tirer toutes les conséquences en dessinant un autre avenir pour notre pays, dans la réconciliation, le pardon, la justice et la vérité.

Tous les acteurs politiques , sans exception, ont des responsabilités dans ce qui est arrivé de mal à notre pays. L'humilité et l'honnêteté nous commandent de les reconnaître, de nous pardonner, de les rectifier et de nous relever ensemble, pour le bonheur de toutes les et de tous les Ivoiriens.

Written by Guillaume Soro

Député de Ferkessédougou en Côte d'Ivoire

Zouan-Hounien : inauguration d’un commissariat mixte

« Gbagbo de qui on dit qu’il est rusé a été trompé par Ouattara ! Même Hamed Bakayoko a été trahi » – Guillaume Soro