Ouattara: pourquoi il se rapproche de la Russie

a déclaré le 27 octobre 2019, à son retour du sommet de Sochi, que la coopération avec la est à saluer et à encourager.

Le Chef de l’Etat ivoirien a salué le réengagement de la Russie en Afrique, « à un moment décisif » de l’histoire de ce continent, « confronté à un important défi économique et sécuritaire », soulignant que « la présence de la Russie aux côtés des pays africains contribuera à renforcer les capacités des armées, pour lutter plus efficacement contre le terrorisme ».

« Au plan économique, la présence de la Russie aidera contribuera l’Afrique à réaliser son potentiel énergétique et à accroître sa production électrique afin de répondre aux besoins des populations et des industries, dans un continent en pleine croissance économique », a indiqué Alassane Ouattara.

LIRE AUSSI: Saïd Penda: « voici la vérité sur le supposé surendettement de la Côte d’Ivoire sous Ouattara »

Le président ivoirien a noté que le volume des échanges commerciaux entre la Russie et l’Afrique est en constante augmentation et s’évaluait en 2018 à 20 milliards de dollars. Avec la tenue en amont d’un Forum économique Russie-Afrique, « cela augure, selon Alassane Ouattara, d’un partenariat solide entre la Russie et le continent africain… en mettant l’accent sur l’industrialisation des pays africains et sur la transformation de nos matières premières».

Concernant la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et la Russie, le chef de l’Etat ivoirien a salué l’augmentation constante du volume des échanges et a invité le secteur privé et les entreprises russes à venir y investir, notamment dans le secteur de l’agro-industrie, de l’énergie et des infrastructures.

LIRE AUSSI: Alain Lobognon: « évitez de vous attaquer à notre Alpha Blondy »

Le président ivoirien a pris part du 23 au 24 octobre au premier sommet Russie-Afrique, tenu à Sochi avec la participation de nombreux chefs d’Etat africains.

Personnalités liées avec l’article