Pascal Abinan après la remise de sa victoire au RHDP : « Bye bye PDCI ! »

Le ministre , candidat indépendant aux dernières élections régionales dans l’Indénié-Djuablin, a décidé de remettre sa victoire au . Il s’en explique.

La région a des potentialités et on a des ambitions pour cette région.  Je ne pouvais pas, cette fois-ci, croiser les bras et laisser passer les choses comme lettre à la poste. C’est pour cela que je me suis porté candidat indépendant. Et cela les a déroutés. Alors, après la proclamation des résultats, on a dit beaucoup de choses. Mais le candidat lui-même n’a plus parlé or ce n’était pas le vrai candidat. Le vrai candidat, c’est lui qui parle.

Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est la conférence de presse d’Abengourou où on m’a traité de tous les noms. On m’a traité d’extraterrestre pendant la campagne, je n’ai pas réagi. On me dit que je veux me faire un nom, je n’ai pas réagi. Il y a eu une conférence de presse où on dit que j’ai triché. Alors là, c’est la goutte d’eau de trop. Je n’ai pas la tête d’un voleur ni d’un tricheur.

A lire aussi : Pascal Abinan (candidat indépendant) : « Je suis PDCI et je le reste ! »

Durant toute ma vie professionnelle et politique, je n’ai jamais utilisé la fraude lors d’une élection. Je ne peux pas accepter cela. Surtout qu’à la clôture du Congrès, le président Bédié reprenne cela lui-même, pour dire que j’ai volé la victoire du -RDA dans l’Indénié-Djuablin. Ça, c’est inacceptable. Je ne peux pas accepter qu’on me traite de voleur et de tricheur.

Alors, maintenant que les élections sont terminées, le grand frère Edjampan qui parle au nom du candidat dit qu’il va faire des recours. Je crois qu’il a même fait son recours. J’entends partout que je suis PDCI et comme j’ai gagné maintenant, il faut que j’amène la victoire au PDCI. (…) On ne peut pas me traiter de voleur et puis envoyer ma victoire volée au PDCI. A moins que le PDCI soit receleur. Je ne crois pas que le PDCI peut accepter ou demander une victoire volée.

Comme je suis candidat indépendant, c’est le moment de prendre une décision. Après avoir consulté les amis qui sont avec moi, j’ai décidé d’offrir ma victoire au RHDP. Je suis un des précurseurs du RHDP avec la candidature unique. C’est cela qui a motivé l’appel de Daoukro. C’est pourquoi le président était à l’aise lorsqu’il parlait de RHDP. Donc je suis un précurseur du RHDP. Et c’est tout à fait normal que si le PDCI me rejette, j’aille au RHDP. C’est le RHDP qui est le rassemblement de tous les enfants d’Houphouët.

Et moi, je suis un Houphouëtiste convaincu. Où voulez-vous que j’aille quand mon parti d’origine m’a rejeté proprement en me vilipendant ? Je me retrouve au RHDP avec conviction. Parce que je sais que c’est ce parti qui va garantir la stabilité du pays, assurer son développement et rassurer nos partenaires au développement. C’était cela les ambitions et les objectifs du RHDP. Et je reste convaincu que ces ambitions vont nous permettre de garantir la paix en Côte d’Ivoire.

« Tous les ministres PDCI qu’on était sont tous RHDP. A partir de ma décision, je ne m’occupe plus de ce qui se passe ailleurs »

Aujourd’hui, avec les élections qui viennent de se passer, on assiste à des ralliements au niveau du RHDP. Il y a près de 30 maires qui ont rallié le RHDP avec un président du Conseil. Ça va continuer. Moi, je le fais aujourd’hui. Tous les ministres PDCI qu’on était sont tous RHDP. A partir de ma décision, je ne m’occupe plus de ce qui se passe ailleurs. Mon avenir est devant. Il ne me reste plus assez de temps.

Comme le disent les Anglais : ‘’bye bye PDCI.’’ Tout en espérant que nous nous retrouverons au grand carrefour de la fraternité. Où il n’y aura ni haine, ni rancune, ni hypocrisie. Ces vilains sentiments que le président Houphouët nous avait décommandés. J’espère que la sagesse habitera les uns et les autres et qu’on se retrouvera dans ce RHDP pour consolider la stabilité, le développement et la paix en Côte d’Ivoire.

Prince Beganssou

Nouveau maire PDCI de Tortya : Quand le sac ouvert de Gon trahit Blaise Kinapinan Coulibaly

Personnalités liées avec l’article