« Photo du père d’Ado » : Quand les labos du RDR tentent, par tous moyens, de ressusciter l’Ivoirité

Charles Gnaoré
Charles Gnaoré

, député de Bouaké, de son vrai nom Charles Lopez Yayoro Kangbé, était en compagnie d’un monsieur qui selon lui a été présenté comme le géniteur du président par une page proche du PDCI qui dément l’information. La mise en scène semble inscrite dans une stratégie de résurrection du débat autour de l’Ivoirité par le , alors que ce parti peine à remobiliser ses bases.

Charles Lopez Yayoro a même organisé une conférence de presse, pour présenter l’homme, martelant que celui-ci avait été présenté par des milieux du PDCI, comme le père du Président Alassane Ouattara. Une conférence d’autant plus ridicule que l’individu parait visiblement plus jeune que le Président ivoirien et que quand bien même une telle publication sur Facebook aurait été faite, ce serait davantage une blague, comme il en foisonne sur les réseaux sociaux.

« De là à en faire une affaire nationale, aller trouver le pauvre monsieur, organiser des conférences de presse, faire tout un tapage autour, pour une publication fantôme attribuée à un post proche du PDCI, cela s’appelle taper son propre tam-tam et danser soi-même », a rigolé de son côté un Internaute.

: Bande sonore attribuée à Sita Coulibaly : Toute la vérité sur une grosse manipulation des labos de la haine du RDR

Une image de cet homme balafré avait effectivement circulé sur la toile. Cependant, la page proche du PDCI qui a été indexée comme étant l’auteur de la diffusion de l’image de ce dernier ne se reconnait en rien dans cette publication d’où ce démenti sur sa plateforme : « La diffusion d’un soi-disant article capture d’écran; tendant à faire croire à l’opinion nationale que la Page aurait présenté le géniteur du Président Alassane Ouattara dans une caricature digne des laboratoires du RDR, est totalement erronée. Nous tenons à interpeller nos abonnés quant à la manipulation et de dénigrement orchestré par un certain député accompagné de son cortège de cyber-activistes RHDP, dont le seul but de faire fermer notre plateforme ».

En moins d’une semaine, c’est la deuxième fois que des responsables du RDR tentent de créer un débat autour de l’Ivoirité, sans que rien ne justifie ce débat. En effet, c’est sur la base d’une fausse bande sonore xénophobe, attribuée à Sita Coulibaly et démentie par cette dernière, que Mariame Traoré, députée RDR de Tengréla, avait sonné une charge d’insanités et de grossièretés. Là encore, malgré les démentis, de nombreux activistes RDR, appartenant à la communication de ce parti, ont relayé et amplifié la bande sonore faussement attribuée à Sita Coulibaly.

Prince Beganssou