Premier pas sur la Lune, 50 ans déjà

Le 21 juillet 1969, il y a 50 ans donc, et devenaient les premiers hommes à poser le premier pas sur la lune. Souvenir. Souvenir.

Premier pas sur la Lune. La , l’agence spatiale américaine, a célébré samedi 20 juillet 2019 le moment où des astronautes se sont posés sur la Lune pour la première fois il y a 50 ans, rediffusant en ligne la retransmission originale de cet atterrissage survenu le 20 juillet 1969.

LIRE AUSSI: Magic System Tour 2019: dates, calendrier, concerts

Il s’agissait de l’une des nombreuses festivités organisées cette semaine à l’occasion de cet anniversaire, notamment la projection d’une animation grandeur nature de la fusée sur l’obélisque du Washington Monument, accompagnée d’un spectacle son et lumière de 17 minutes vendredi et samedi soir.

Le 16 juillet 1969, les astronautes Neil Armstrong, Buzz Aldrin et ont décollé à bord de la fusée Saturn V pour se rendre sur la Lune. Quatre jours plus tard, Neil Armstrong et Buzz Aldrin posaient le module lunaire de la mission sur le satellite de la Terre, devenant ainsi les premiers hommes à y poser le pied.

LIRE AUSSI: Le Ghana et la Côte d’Ivoire décident de reprendre la vente du Cacao

Dans la ville natale d’Armstrong, , dans l’, près de 2.000 coureurs ont participé samedi à des courses «  » de 5 et 10 km.

A partir de 22h38 (heure de l’Est), la NASA diffusera également les images historiques de cette marche sur la Lune en temps réel, comme ce fut le cas il y a 50 ans. Samedi également, M. Aldrin a accompagné le vice-président américain Mike Pence au Centre spatial Kennedy et lui a montré le pas de tir d’où il avait commencé ce voyage mémorable.

Au jour de cet anniversaire, les ont par ailleurs dévoilé leur plan d’exploration spatiale afin de porter plus loin encore l’héritage d’Apollo 11.

LIRE AUSSI: Cameroun: Paul Biya fait reporter les élections municipales

M. Pence a déclaré dans son discours que la NASA enverrait vers la Lune, dans le cadre du projet Artemis 1, le vaisseau spatial non habité Orion à bord du lanceur SLS afin de tester ce système et d’ouvrir la voie à l’alunissage de la première femme et du prochain homme dans cinq ans.

Toutefois, l’administrateur de la NASA, , a déclaré lors d’une audition mercredi devant des sénateurs américains que le SLS ne serait pas prêt avant 2021, après plusieurs retards, ce qui a ajouté une incertitude supplémentaire au calendrier de retour sur la Lune de la NASA.