Présidentielle octobre 2020 : Bro Grébé remontée, « nos évêques nous ont toujours parlé, mais … »

Geneviève Bro Grébé s’est prononcée le mardi 21 janvier 2020 sur les conclusions des Évêques de Côte d’Ivoire relative à la présidentielle 2020.

« Ce qui m’intéresse dans ce message, ce sont les conditions émises pour pouvoir aller à des élections pacifiques, selon leurs propres termes. En fait, les évêques nous ont toujours parlé, mais nous avons voulu qu’ils utilisent les mots qui nous sont chers. Et aujourd’hui, ils l’ont fait. C’est pourquoi je voudrais les remercier, les féliciter et les saluer de façon différente (…) », a déclaré Geneviève Bro Grébé.

LIRE AUSSI : Les vérités d’un Prêtre : « Si la Côte d’Ivoire brûle, Dieu demandera à chacun : Ou est Abel ? Qu’as-tu fais du sang de ton frère ? »

« Un moment donné, nous avons pensé que notre voix était inaudible, mais aujourd’hui, force est de constater que plusieurs personnes emboîtent le pas et que les sommités de l’église catholique disent les mêmes choses pratiquement. « Election d’accord, mais réconciliation d’abord ». Et nos évêques ont raison d’insister sur ces aspects-là. C’est pour moi, le moment d’appeler tous les Ivoiriens à emboîter le pas aux évêques ; de s’approprier le message de paix des évêques pour aller à la réconciliation ; pour aller à une concertation nationale afin d’organiser un dialogue entre tous les composants de la société ivoirienne », a-t-elle exhorté.

LIRE AUSSI : Qui sont ces chefs d’État africains qui apportent leur soutien à Soro ?

« L’élection, ce n’est pas la guerre (…). Le message que je veux faire passer, c’est que chacun de nous fasse sien le message de nos archevêques et que toutes les autres confessions religieuses se prononcent sur la question. Toutes les associations, tous les syndicats, toutes les parties prenantes se prononcent sur la question de la réconciliation sans laquelle nous ne pouvons pas aller aux élections, pour éviter le chaos à la Côte d’Ivoire », a conclu Bro Grébé.

Personnalités liées avec l’article