Procès : Affoussy Bamba récusée comme avocate, le juge intime l’ordre à Lobognon d’enlever son écharpe

Un deuxième incident a éclaté au procès d’Alain Lobognon ce mardi 29 janvier 2019. Affoussiata Bamba-Lamine, ex-ministre de la Communication et ex-porte-parole de la rébellion de Guillaume Soro a été récusée par le procureur en tant qu’avocate.

A l’ouverture du procès, un premier incident avait éclaté sur l’usage de l’écharpe par le député Alain Lobognon. Auparavant, des députés qui avaient marché sur le palais de justice s’étaient vus refuser l’accès de la salle d’audience.

A lire aussi. Procès Lobognon : Des députés PDCI et pro-Soro marchent sur le palais de justice, ils sont refoulés

A le reprise du procès, après un moment de suspension, le juge-président a tranché : Alain Lobognon doit enlever son écharpe tricolore de député, l’un des symboles caractéristique du parlementaire.

Alors que l’on pensait qu’on devrait entrer dans le vif du sujet, un autre incident a éclaté. Le procureur a, en effet, récusé Affoussiata Bamba-Lamine, qui s’était constituée avocate de l’accusé, au même titre que sept autres avocats.

L’argument soulevé par le parquet, qui a convaincu la cour, a été d’avancer que Affoussy Bamba était certes inscrite au barreau de Paris, mais ne s’était jusque-là pas inscrite au barreau d’Abidjan.

Affaire à suivre…

Elvire Ahonon