Quand Obama compare Sarkozy à un « coq »

epa02996192 (FILE) A file picture dated 03 November 2011 shows French President Nicolas Sarkozy (L) as he welcomes US President Obama to the G20 Summit in Cannes, France. Media reports state on 08 November 2011 that a private exchange between French President Nicolas Sarkozy and US President Barack Obama about Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu was overheard by journalists during the last G20 Summit in Cannes, France, which could lead to a diplomatic row. EPA/STEFAN ROUSSEAU

En Barack Obama comparer Nicolas Sarkozy à un Coq dans ses mémoires, Serge Bilé, repense à un passage de son livre sur Aimé Césaire.

En décembre 2005, Nicolas avait dû renoncer à son voyage en Martinique face à une mobilisation du PPM, du MIM, de l'ensemble des élus locaux et de plusieurs associations, remontés contre l'adoption à l' d'une loi dont un article reconnaît le « rôle positif » de la colonisation française.

Aimé Césaire est également consterné. Il publie un communiqué pour le moins cinglant : « Je n'accepte pas de recevoir le de l'Intérieur, ».

En janvier 2006, l'article de loi controversé est finalement abrogé. En mars, Sarkozy effectue une visite en Martinique. Au lendemain de sa rencontre avec Césaire, le ministre de l'Intérieur réplique au chanteur Éric Virgal qui l'avait brocardé quelques semaines plus tôt avec son tube de carnaval « Sarko Kayé », évoquant le voyage annulé de décembre.

LIRE AUSSI : Dialogue politique : « Ouattara dévoile un plan de la procédure qu'il compte utiliser face à son opposition »

Sourire aux lèvres, Nicolas Sarkozy répond à Éric Virgal en ânonnant un texte écrit en créole sur un bout de papier : « Yo di mwen kayé ! Kòk djem pa'a kayé. Mi mwen épi zòt ! »
Traduction: « On a dit que j'avais fui. Le coq de combat ne fuit pas. Me voici parmi vous ! »

Written by Serge Bilé

RDC : fin de la 11e épidémie d’Ebola

Lycée municipal de Sikensi : un test de rentrée pour les élèves