Rencontre Affi-Duncan : le FPI demande le retour à Abidjan de Gbagbo, Blé Goudé et la libération des militaires en prison

Affi N’Guessan a rencontré ce jeudi 13 février 2020 le vice-président Duncan, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020.

Le président du FPI a proposé, dans ce cadre, au terme d’un entretien avec le vice-président Kablan Duncan, la prise d’une série de mesures qui participent à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020.

Affi N’Guessan a demandé, notamment, que tous les acteurs majeurs de la vie politique ivoirienne soient représentés dans la Commission Électorale Indépendante (CEI) centrale et une réorganisation des commissions locales, de manière à refléter l’ensemble des forces politiques.

Pour lui, malgré les rencontres entre les acteurs de la classe politique pour le bon déroulement des élections à venir, « des problèmes subsistent, des acteurs ne sont pas encore totalement engagés, les conditions pour que l’élection se tienne dans la sérénité, la paix et la sécurité, ne semblent pas réunies à l’heure actuelle ».

LIRE AUSSI : Affi N’Guessan sur le plateau de la NCI : « je suis ouvert à toute alliance pour 2020 »

« Il ne suffit pas de brandir des résultats économiques. Il faut que sur le terrain de démocratie, des libertés, le gouvernement puisse revendiquer des reformes majeurs qui vont rester dans l’histoire de notre pays », a-t-il soutenu.

Pascal Affi a appelé, en outre, à la libération « des militaires qui sont en prison ». « Que le président aille au bout de sa volonté de tourner la page de la crise 2010–2011 en refermant le livre de nos turbulences, de nos affrontements passés » a-t-il affirmé.

LIRE AUSSI : Assoa Adou : « au FPI, nous avons un plan B jusqu’à Z »

« Il appartient également au gouvernement de reprendre la main sur ce dossier de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, acquittés depuis janvier 2019 par la Cour Pénale Internationale (CPI), pour leur libération effective et leur retour en Côte d’Ivoire » a indiqué M. Affi.

« Le Chef de l’Etat a un rôle important à jouer. Il  a exprimé à plusieurs occasions que nous  sommes tous des frères, que le président Laurent Gbagbo est son frère. Au-delà de ce que les avocats ont pu dire, nous pouvons dire que le dossier est d’ordre politique », a –t-il expliqué.

LIRE AUSSI : Affi N’Guessan : « le RHDP est ultra-dominateur à la CEI avec la présidence, le secrétariat … »

Evoquant la situation de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume, le premier responsable du FPI a invité le gouvernement à agir « pour qu’aucun Ivoirien n’ait des raisons de mettre à mal la paix et la stabilité du pays dans la perspective des élections de 2020”, a-t-il conclu.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article