Scandale au Guichet unique automobile : La mise au point truffée de fautes de Marcel Amon-Tanoh

Marcel Amon-Tanoh, ministre des affaires étrangères de Côte d'Ivoire
Marcel Amon-Tanoh, ministre des affaires étrangères de Côte d'Ivoire

Le ministre des affaires étrangères ivoirien, qui vient d’arriver sur Facebook a commis sa première importante gaffe. Dans une mise au point qui n’apprend d’ailleurs pas grand-chose aux lecteurs, publiée sur sa page officielle, il s’exprime en deux phrases truffées de fautes d’orthographe et de syntaxe. Amon-Tanoh Facebook.

« Depuis quelques jours, des allégations ont été portées à l’encontre de mon épouse et de moi-même, dans l’affaire relatives aux « Fraudes au guichet automobile ». Scrupuleux du respect des lois et règlements, je tiens à preciser que, conformément aux procédures en vigueur en matière de dédouanement, mon épouse et moi avons utilisé un transitaire et réglé les frais de dédouanement, comme l’atteste les factures en notre possession.
Néanmoins, nous nous réservons le droit d’initier une action en justice, s’il s’avérait que nous avons été abusé ». Tel est le contenu de la mise au point, publié ce samedi 26 mars 2018.

Marcel Amon Tanoh : une publication truffée d'erreurs
Marcel Amon Tanoh : une publication truffée d’erreurs

Si le ministre des affaires étrangères et ses community-managers avaient été tant scrupuleux, ils auraient plutôt publié cette version : « Depuis quelques jours, des allégations ont été portées à l’encontre de mon épouse et de moi-même, dans l’affaire relative aux « Fraudes au guichet automobile ». Respectueux scrupuleux des lois et règlements, je tiens à préciser que, conformément aux procédures en vigueur, en matière de dédouanement, mon épouse et moi avons eu recours à un transitaire et réglé les frais de dédouanement, comme l’attestent les factures en notre possession.
Néanmoins, nous nous réservons le droit d’initier une action en justice, s’il s’avérait que nous avons été abusés ».

Amon-Tanoh Facebook et scandale du GUA

Dans le fond, la sortie du ministre a laissé ses propres fans dubitatifs. L’un de ceux-ci s’est interrogé : « Donc jusqu’ici vous ne savez pas si vous avez été abusé ? Pourtant ça fait plus d’une semaine que l’affaire a éclaté ». En effet, le ministre n’était pas obligé d’attendre une quelconque fin de procédure, pour porter plainte contre X, dès lors que son nom avait été mêlé à une telle affaire.

Elvire Ahonon

Scandale au Guichet unique automobile d’Abidjan : Comment la mafia opérait

Personnalités liées avec l’article