Sidi Touré: « nous avons amélioré les conditions de vie des Ivoiriens »

a révélé ce vendredi 2 août 2019, au cours d’une conférence de presse une réduction de moins de 40% du taux de pauvreté pour 2018 en Côte d’Ivoire.

Le programme social du gouvernement, au terme du premier semestre de 2019, produit des résultats “concrets et palpables”, qui impactent directement le quotidien des populations, a révélé vendredi, à Abidjan, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, au cours d’une conférence de presse sur le premier bilan semestriel de la mise œuvre de ce programme.

« Il est bon de noter qu’après avoir fortement augmenté de 10% à 51% de la population entre 1985 et 2011, le taux de pauvreté a reculé en 2015 à 46% de la population selon la dernière enquête sur le niveau de vie réalisée par la banque mondiale. Des études sont en cours et devraient annoncer un taux en dessous de 40% pour l’année 2018», a indiqué M. Touré.

A LIRE AUSSI :Alain Lobognon: « le RHDP ne représente que 25% de l’électorat en Côte d’Ivoire »

Ce programme, a-t-il dit, se décline en 156 actions, 67 projets majeurs, 57 réformes et 32 mesures d’accompagnement de l’action sociale. Il se structure autour des axes stratégiques que sont la santé, l’éducation, l’électricité, l’eau, l’emploi, la solidarité et le social, l’autonomisation des jeunes et des femmes et les infrastructures routières.

En six mois d’exécution, au titre de la santé, le porte-parole du gouvernement a relevé la poursuite des travaux en vue de la généralisation de la () avec une population de 1,764 364 personnes déjà identifiées à la date du 30 juin, et le renforcement des moyens du ().

A LIRE AUSSI : Mamadou Touré: « J’ai vu dans la presse qu’Adjoumani n’est plus le porte-parole du Rhdp »

Le secteur de l’éducation a été marqué par le recrutement de 10 300 enseignants au niveau du préscolaire, du primaire et du secondaire, l’acquisition 140 000 tables-bancs dont 40 000 déjà livrés, et l’amélioration de l’offre des réceptifs scolaires (524 nouvelles salles de classe, 34 nouveaux collèges, quatre établissements d’enseignement technique et professionnel en cours de construction).

« 930 910 ménages bénéficient de la réduction de 20% du tarif social d’électricité »

Le ministre a indiqué que l’accès des populations aux services essentiels et au bien-être est apprécié au regard de plusieurs engagements phares. A ce jour, 930 910 ménages bénéficient de la réduction de 20% du tarif social d’électricité, 1838 localités de plus de 500 habitants doivent être connectées au réseau électrique quand 92 557 ménages, sur un objectif annuel de 200 382, jouissent, au 30 juin 2019, du Programme Electricité Pour Tous (PEPT).

A LIRE AUSSI : Bédié à Monde Afrique: « il faut se charger du démon actuel qui rôde autour des Ivoiriens »

En 2019, sur les 40 000 km à traiter, 15 871 soit 794 itinéraires ont été achevés, 19 251 branchements ont été effectués dans le cadre du programme national de branchements subventionnés pour un montant de 2,271 milliards de francs CFA, cinq localités raccordées au titre du service de distribution d’eau potable et 21 infrastructures hydrauliques urbaines villageoises ont été améliorées.

« Ensemble, nous avons réalisé beaucoup de progrès en matière d’amélioration des conditions de vie des ivoiriens ».

Sidi Touré

Le Ministre Sidi Touré est aussi revenu sur la lutte contre la pauvreté avec la prise en compte de 100 000 ménages dans le cadre des filets sociaux en 2019, l’insertion de 500 000 jeunes sur le marché du travail et de l’auto-emploi et l’ouverture officielle des 45 premiers guichets-emploi.

A LIRE AUSSI : Transfert de Nicolas Pépé: voici les premiers mots du joueur le plus cher de l’histoire d’Arsenal

“Ensemble, nous avons réalisé beaucoup de progrès en matière d’amélioration des conditions de vie des ivoiriens. Le Gouvernement entend poursuivre les efforts, et tout en restant à votre écoute, renforcera tous ces dispositifs au bénéfice des populations”, a promis M. Touré.

L’objectif visé par le gouvernement, à travers le PSGouv, est de permettre aux populations ivoiriennes, notamment les plus vulnérables, de voir leurs conditions de vie nettement améliorées, relève-t-on.