Soro à Lougbonou : « nous sommes venus planter des écoles et non des kalachnikovs »

a lancé le jeudi 16 mai 2019, un appel gouvernement lors de sa visite dans le village de , dans la sous-préfecture de Katiola.

Le principal argument, « Toudjan est une forêt classée » sans toutefois répondre à la question suivante : Pourquoi installer des bureaux de vote dans une forêt classée et pas d’écoles ? En effet, le gouvernement RHDP est pris de cours par le dynamisme Guillaume Soro qui avale non seulement le terrain, mais aussi épouse le cœur des populations qui remarquent les actes forts du député de Ferkessédougou loin de tout le tintamarre auquel ils ont été habitués.

A LIRE AUSSI : Doumbia Major: « Soro n’est pas crédible… il a des objectifs militaro-politiques »

Voici donc qu’ils sont inutilement soupçonneux en voulant faire croire que les camions qui ne cessent d’arriver dans le septentrion ivoirien, pourraient contenir des armes.

Rassurez-vous, Guillaume Soro sait ignorer tous les complots sortis des séries B de fiction à telle enseigne que ce jour à Lougbonou, un sourire en coin, il a prononcé cette phrase : « nous sommes venus planter des arbres et non planter des kalachnikovs ». Ce message plein de sens, espérons que le gouvernement ivoirien le saisisse simplement et arrête de voir le diable partout même dans leurs manquements les plus élémentaires.

Personnalités liées avec l’article