Soro: « en 2020, au second tour, nous allons soutenir celui qui sera le mieux placé d’entre nous »

L’ancien président de l’Assemblée nationale, , a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire.

Dans un entretien accordé vendredi aux médias français et , Guillaume Soro a déclaré être candidat, pour la présidentielle à venir. “C’est décidé, je suis candidat pour 2020!”, a-t-il déclaré.

“Pour moi c’est décidé, il reste, en harmonie avec l’ensemble des Ivoiriens, que cette déclaration soit solennelle en terre de Côte d’Ivoire. Pour moi, pour être président, c’est la rencontre d’un peuple et d’un homme”, a-t-il indiqué, après avoir décidé de rentrer au pays, la semaine prochaine.

L’ancien premier ministre dit être confiant malgré “l’hégémonie” des trois principaux partis en Côte d’Ivoire. “Moi, d’abord une élection locale, ce n’est pas la présidentielle. Mettons-nous d’accord. Je voulais faire cette précision. Donc, la présidentielle, j’irai comme je vous l’ai dit avec le soutien du peuple de Côte d’Ivoire. Et je réaffirme ici que c’est au peuple, et au seul peuple de Côte d’Ivoire de décider qui il désignera, il élira pour présider aux destinées de la Côte d’Ivoire”, a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI: Kalifa Tokpa: « Ouattara, le maître du jeu qui pousse intelligemment ses adversaires à la faute »

Grâce à son mouvement (), il espère gagner l’élection présidentielle. “Nous venons de lancer notre mouvement. Déjà, pour les premiers jours du lancement de ce mouvement que j’ai fait à Valence (Espagne), nous sommes à plus de 7 000 adhérents déjà en ligne. Je n’ai pas encore dit sur le terrain mais nous pensons que c’est un mouvement qui va marcher”, a-t-il soutenu.

LIRE AUSSI: Soro annonce sa candidature pour 2020: « Je serai candidat »

Répondant aux questions de (RFI) et (France 24 ),  Guillaume Soro dit au plan personnel et humain, continuer à garder beaucoup de respect pour le Président . “Au plan politique, je pense que la rupture est consommée puisque j’ai lancé mon mouvement. Ce mouvement va à la conquête du pouvoir d’État”, a-t-il insisté.

LIRE AUSSI: Adjoumani à Yopougon: « celui qui est Houphouëtiste ne peut pas être contre le RHDP »

“Tous ceux en Côte d’Ivoire qui veulent aller à l’élection présidentielle, qu’ils aillent. Qu’ils soient tous candidats. Et au second tour, nous qui sommes dans l’opposition, nous nous mettrons d’accord pour soutenir celui qui sera le mieux placé d’entre nous”, a-t-il conclu.

Personnalités liées avec l’article