Kyria Doukouré répond à Bictogo : « N’est-ce pas nous qui avons estimé qu’une rébellion avait les mêmes droits qu’un gouvernement légal ? »

Kyria Doukouré a répondu à Adama Bictogo qui a affirmé sur NCI que notre pays n'a pas de leçons à recevoir de la communauté internationale.

Ce matin, j'ai pris la peine de regarder la prestation médiocre de M. Adama face à son employé Diarrassouba sur la chaine de télévision . Vous m'excuserez de ne pas revenir sur les grossiers mensonges distillés cette nuit. Certains internautes s'en sont chargés avec beaucoup de talent.

Par contre, en écoutant notre prête-nom national évoquer la notion de souveraineté, je n'ai pu m'empêcher de sourire en me disant que la vie est une salope et le karma une pute. Entendre un responsable du dire que notre n'a pas de leç à recevoir de la communauté internationale du fait de sa souveraineté, c'est comme une tête d'agouti sur un plat de tchep. Elle n'a rien à foutre là.

N'est-ce pas dans ce même pays que réunis au sein du nous avons demandé que les pouvoirs du président de la République soient transférés à un 1er ? N'est-ce pas nous qui avons estimé qu'une rébellion avait les mêmes droits qu'un gouvernement légal ?

N'est-ce pas nous qui avons demandé que l' soit dissoute par le Groupe de Travail International (GTI) le 17 janvier 2006 ? N'est-ce pas nous qui, sous prétexte de certification onusienne avons rejeté en bloc les décisions du ivoirien en 2010 ?

N'est-ce pas nous qui avons appelé des armées étrangères à envahir notre pays pour y faire la guerre ? N'est-ce pas nous qui, reclus au Golf Hôtel nous réjouissions de la qualité du répertoire téléphonique de M. Ouattara ?

LIRE AUSSI : Démission à la CEI : l'AFD et la LMP retirent ses représentants des CEI locales

N'est-ce pas les mêmes organisations internationales qu'il appelait depuis le Golf Hôtel qui lui recommandent aujourd'hui de faire preuve de sagesse et de respecter les principes démocratiques élémentaires ? M. Ouattara a-t-il perdu son répertoire téléphonique ? Non les gens ne décrochent plus parce qu'il est dans le faux. C'est simple, c'est clair.

En fait, comment tous ces cadres du RDR n'arrivent-ils pas à comprendre que le karma est en train de les enfourcher douloureusement sans vaseline ? Non messieurs, tout le monde peut parler de souveraineté sauf nous.

Mais diantre, de quelle souveraineté parlons-nous lorsque partout, nous vantons la réussite économique de notre pays et que nous sommes incapables en 2020 de financer entièrement notre élection ?

Dois-je rappeler que l' finance cette élection à hauteur de 4,5 millions d'euros et que la a déjà déboursé 131 millions de ? Le Chef de l'État est le garant de la souveraineté d'un état.

En 2000, en dé de la conjoncture économique, la Côte d'Ivoire a organisé ses élections sans demander 1 à l'étranger. Mais quelle souveraineté revendiquons-nous lorsque celui qui doit en être le garant est désigné avec l'argent de l'international ? C'est à croire que tous les cadres du RDR se font livrer désormais de la poudre pure et blanche par le Golden Boy.

Vous aurez remarqué que je ne parle plus d'élections car je sais que Ouattara est fini. Il peut s'entêter et organiser un simulacre d'élections le 31 octobre mais il connait très bien la suite.

Ce combat-là, nous l'avons remporté. Le répertoire de M. Ouattara est devenu inopérant. Ceux qui décrochent encore ses appels lui disent des choses qu'il n'a pas envie d'entendre. Bientôt le RDR produira des artistes pour chanter la souveraineté de la Côte d'Ivoire ! On aura touché le fond.
Karma is a fucking bitch ! Ouatarra is finished!

Written by Kyria Doukouré

Bilan covid-19 : les pays les plus touchés dans le monde

INP-HB: Six étudiants dont 5 ivoiriens admis à l’Ecole Polytechnique de France