Tabaski 2019 en Côte d’Ivoire: l’abattoir de Port-Bouët manque de places

Pour la prévue ce 11 août, l’abattoir de Port-Bouët au sud d’ n’a pas assez de places pour accueillir béliers, moutons et autres bœufs.

Le site de l’abattoir de Port-Bouët (Abidjan Sud) est devenu très exigu cette année pour accueillir les béliers et bœufs pour la fête de Tabaski prévue dimanche 11 août 2019.

LIRE AUSSI: Abidjan : hausse du prix du kg de la viande de bœuf

Les commerçants venus des pays frontaliers sont obligés de déverser leurs bêtes devant les cours des habitants de la commune, à l’opposé de l’abattoir, selon le constat fait par l’AIP. En plus, plusieurs camions sont en attente de décharger leur contenu et d’autres sont en route.

« Depuis hier nous sommes dans cette situation. Nous sommes obligés de partager les cours avec les habitants. Cela nous revient cher car il faut prendre beaucoup de personnes pour surveiller les animaux avec nous par le manque d’enclos et ce sont des bœufs”, déplore Ousmane Soûl.

LIRE AUSSI: Tunisie: le SOS des migrants ivoiriens jetés en plein désert par les autorités tunisiennes

Depuis le carrefour d’Ancien Koumassi jusqu’au le prolongement de tout l’abattoir, des troupeaux de moutons et bœufs sont visibles de part et d’autre de la voie principale.