Tiassalé: Endettement, déficit budgétaire, Assalé Tiemoko annonce des « mesures plus ou moins dures »

Dans une lettre adressée à ses administrés le 20 octobre 2019 le maire de , Assalé Tiemoko fait un bilan de la situation financière de sa commune.

« Essayons de donner du sens à la politique ».

Chères populations de la commune de Tiassalé, il y a un an, pendant la campagne pour les municipales, j’avais pris devant vous, quelques engagements, tous assis sur cette pensée: « La politique n’a de sens que lorsqu’elle sert à améliorer les conditions de vie, des populations. Et pour faire la politique, il faut d’abord commencer par aimer les gens ».

Je voudrais, ce jour, vous inviter à faire un peu le tour des engagements que j’ai pris devant vous, après 9 mois de présence à la tête de la commune. Mais avant, apprécions ensemble la situation financière de la commune.

Un lourd endettement et un déficit budgétaire de moins 54 millions. En arrivant à la mairie, nous avons découvert que l’équipe sortante (c’est officiel), avait eu la gentillesse de nous laisser une dette de 530 millions FCFA et un déficit en fonctionnement de – 54 millions. Je vous avais promis, à ce sujet, (au cours de la passation des charges) de faire réaliser un audit de cette dette pour savoir si elle était attachée à des services effectivement faits, histoire de pouvoir payer, comme l’a dit le président Ouattara, « la bonne dépense ».

Malheureusement, l’Inspection Générale d’État (IGE), que j’ai saisie à cet effet et cela, à deux reprises, se presse lentement, pour réaliser cet audit. 100 millions pris en compte et le déficit comblé.

En attendant, l’administration étant une continuité, nous avons déjà pris en compte, le paiement de 100 millions, pour l’exercice 2019-2020. Et nous avons effacé le déficit de moins 54 millions pour avoir une situation à zéro. En fevrier 2020, quand nous vous présenterons le compte administratif du maire, sous le contrôle du Trésor public local, vous découvrirez une gestion 2019 certainement excédentaire.

Chères populations, vous savez tout cela parce que nous avons chaque fois tenu à ce que, massivement, vous participiez aux réunions du conseil municipal, afin que vous ayiez accès à tous les documents relatifs aux dépenses que nous effectuons. Pour aller plus loin dans ce sens et pour 2020, nous avons prévu au budget, une ligne qui servira à mettre en place les instruments du budget participatif. Car, à terme et c’est une volonté du gouvernement à laquelle j’adhère à 100%, vous devriez participer activement à toutes les étapes de la conception du budget communal afin de pouvoir exercer efficacement votre contrôle citoyen. C’est vous qui, à terme, alliez déterminer, les projets prioritaires pour vous.

C’est à ce prix et sans doute cela adviendra totalement au moment où nous ne serions plus à la mairie, que vous pourriez efficacement faire le rapport entre l’utilisation des ressources de la commune et l’effectivité des travaux sur le terrain. Le budget participatif est donc un important outil de bonne gouvernance. Cela dit, revenons aux engagements que j’ai pris devant vous, en octobre 2018.

LIRE AUSSI: Affaire Akossi Bendjo: l’ancien maire du Plateau prend 20 ans de prison

1/ J’avais pris l’engagement de faire ouvrir une importante voie publique de contournement, fermée depuis 25 ans, par une double clôture érigée par les propriétaires du cinéma « ABC ».

Résultat : Cette voie a été ouverte, à la grande joie des habitants du quartier résidentiel. Cette ouverture a mis fin à l’existence d’une poubelle géante en plein quartier résidentiel et aux agressions diverses en ce lieu transformé pendant des années, en fumoir.

2/ J’avais pris l’engagement de débarrasser définitivement la ville de Tiassale des 24 points de dépôts sauvages d’ordures ménagères et de fermer la décharge géante située derrière le lycée et qui, pendant 33 ans, a déformé le visage de la commune.

Résultat : Les 24 points de dépôts sauvages ont été traités, la décharge derrière le lycée a été fermée et, à ce jour, la commune de Tiassalé fait partie des rares communes de Côte d’Ivoire où il y a une société privée chargée suivant une convention, du ramassage quotidien des ordures ménagères et leur transfert hors des zones d’habitation. Notre commune, même si beaucoup reste à faire et que nous ne sommes qu’au début de notre mandat, est de plus en plus propre.

3/ j’avais pris l’engagement de faire recenser l’ensemble des contribuables soumis aux taxes forfaitaires.

Résultat : A ce jour, ce recensement est terminé et la mairie dispose d’un document de référence permettant de faire des prévisions budgétaires réalistes. Ce recensement a permis de découvrir que 12 millions, annuellement, échappaient aux caisses de la mairie.

4/ J’avais pris l’engagement de faire du lobbying pour offrir, via des partenaires privés, à Tiassalé, 45 ans après, son deuxième établissement secondaire public.

Résultat. Les travaux de construction de la première phase de ce collège, sont en voie d’achèvement, du côté de Taboitien.

5/ J’avais pris l’engagement de faire libérer toutes les emprises des voies communales et de la voie nationale traversant la ville.

Résultat : Après la première phase en février 2019, la deuxième phase de libération des emprises en vue de réaliser des voies piétonnes, est en cours depuis le lundi dernier.

6/ J’avais pris l’engagement de mettre fin à la divagation dangereuse des animaux dans la ville.

Résultat : A ce jour, la divagation des animaux à Tiassale a été réduite à 80%. Un projet d’arrêté ayant pour objectif de renforcer la répression de la divagation des animaux vient d’être rédigé et sera soumis, le 30 octobre prochain, à l’appréciation du « parlement local « , c’est à dire, les conseillers municipaux.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire-Port Bouët: le district Autonome d’Abidjan et la mairie se battent pour une place

7/ J’avais pris l’engagement de faire libérer les réserves administratives illégalement occupées.

Résultat : Nous avons libéré,en détruisant toutes les constructions y érigées, une réserve administrative de 4 hectares. Et le site libéré reçoit en ce moment (projet étatique), la construction d’un troisième établissement secondaire. Une deuxième réserve administrative illégalement occupée, sera bientôt libérée, les occupants ont été prévenus.
La réalisation des engagements aux points 5 et 7 a permis à la commune de Tiassalé de se classer au troisième rang sur 201 communes, en matière de respect de l’ordre urbanistique et le 31 octobre prochain, dans ce cadre, notre commune accueillera la cérémonie de clôture de la semaine mondiale de la ville, organisée dans notre pays, par le ministère de la Ville.

8/ J’avais pris l’engagement de faire appliquer la loi portant « protection des mineurs de moins de 18 ans, contre l’alcoolisme », dans notre commune.

Résultat : Depuis la fin du mois de mai 2019, les mineurs de moins de 18 ans, sont interdits d’accès aux maquis, bars et autres boîtes de nuit de Tiassalé. Le 30 octobre prochain, l’arrêté portant mise en place du comité mixte de contrôle de cette mesure (composé des agents de la police municipale, de la police nationale et de la gendarmerie), sera soumis à l’appréciation des conseillers municipaux. Cette mesure a permis au maire de Tiassale de recevoir, jeudi dernier 17 octobre, à l’American Space de l’Université FHB, le prix du meilleur maire en matière de promotion des bonnes mœurs. Distinction décernée par la Fondation des Femmes Leaders de Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Guikahué: « Est-ce les armes qu’on n’a jamais vu dans ce pays ? Comme a dit Soro, les chars sont impolis (…) »

9/ J’avais pris l’engagement de construire, sur fonds de la mairie, le Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) de Tiassalé.

Résultat. Les travaux de ce CPPE (quatre classes plus les bureaux et un bloc sanitaire) s’achèvent à la fin du mois de novembre 2019 et les enfants de 3 à 5 ans, pourront désormais apprendre s’éveiller à la vie, dans un cadre adapté protégé.

10/ J’avais pris l’engagement de connecter l’ensemble des villages et campements de la commune, à la Côte d’Ivoire.

Résultat : A ce jour, 20 villages et campements de la commune disposent d’un kit solaire, de lampadaires solaires, d’une TV écran plasma et un abonnement au bouquet, pour avoir accès aux informations nationales et internationales. Les ténèbres, grâce à ce projet, par endroits, dans les campements et villages, ont été chassés et les enfants peuvent étudier à ces endroits sans attendre d’hypothétiques lampes à pétrole.

11/ J’avais pris l’engagement de pérenniser, après la première édition organisée par le CREAT, les journées culturelles et sportives de Tiassalé.

Résultat : la deuxième édition de ces journées culturelles ayant vu la participation, sur une semaine, de plus de 10 mille personnes, a été organisée avec un immense succès, du 24 au 31 août dernier. La 3e édition (août 2020), promis juré, à votre demande, sera encore plus grande.

LIRE AUSSI: Bingerville: 34 enfants victimes d’intoxication alimentaire, ce qui s’est passé

12/ J’avais pris l’engagement de débarrasser la ville des herbes sauvages et des broussailles.

Resultat: Depuis 2 mois, une grande opération de désherbage se déroule dans la ville et se poursuivra jusqu’au premier trimestre 2020. Le témoignage le plus vivant est la disparition de la broussaille devant la préfecture de Tiassalé, broussaille qui a laissé place à un superbe jardin qui sera doté d’une fontaine à jets d’eau éclairée.
Le ravalement de la clôture de la préfecture en cours et celui du pont de Tiassalé, à venir, s’inscrivent dans ce projet.

13/ J’avais promis d’offrir un meilleur cadre de travail aux agents municipaux.

Résultat : les travaux de réhabilitation et d’équipement de toute la mairie, commencés en mars 2019, se poursuivent en ce moment. Dans ce cadre, la salle de mariage est fermée depuis le 20 août 2019. Comme action sociale au bénéfice des agents municipaux, j’ai offert gracieusement à 27 agents ayant totalisé au moins 15 ans de service au bénéfice de la communauté, 27 lots urbains, d’une superficie de 600 mètres carrés.

LIRE AUSSI: Tiassalé: 20 ans de prison pour les cousins voleurs d’arme de police

14/ J’avais promis de faire réhabiliter plusieurs voies communales afin de faciliter la circulation des véhicules.

Résultat : les travaux de réhabilitation des voies non bitumées, commencées en mai 2019, se poursuivent. Dans ce cadre, nous sommes particulièrement contents de l’ouverture avec réalisation d’ouvrage, de la voie menant au cantonnement des eaux et Forêts et qui se prolonge jusqu’à Tiassalekro, une voie abandonnée, faute d’entretien, depuis plusieurs années.

15/ J’avais promis de faire construire, après avoir découvert, pendant le concours de lecture organisée dans le cadre des journées culturelles de 2018, les difficultés en lecture des enfants de la commune, le premier Centre de Lecture et d’Actions Culturelles de Tiassalé.

Résultat : Le financement ayant été trouvé et inscrit au budget 2020, les travaux de ce « CLAC », d’une durée de 4 mois après l’attribution du marché par appel d’offres, démarreront en mars 2020.

16/ J’avais promis de faire construire dans les six villages de la communes, des Halles d’informations, de réunion et d’apprentissage à la lecture pour les populations non scolarisées.
Résultat : Les travaux ont démarré à Dibikro avec le premier Halle.

Voilà, très chères populations de la commune de Tiassalé, les engagements que j’ai pris devant vous, que je devrais, avec mon équipe municipale, tenir au bout des cinq ans de notre mandat et que nous avons pu réaliser au bout de 9 mois. Nous vivons tous dans la commune et tout ce qui est énuméré ici, est vérifiable sur le terrain. Il nous reste encore quatre ans et deux mois sur les 5 ans que vous nous avez accordés. Nous allons les consacrer à améliorer votre cadre de vie, à réhabiliter les écoles primaires de la commune, à subventionner, autant que cela est possible, le fonctionnement des des écoles primaires de la commune afin de mettre fin sinon réduire au maximum, les cotisations insupportables pour les parents d’élèves, aider au financement des activités génératrices de revenus pour les femmes, les jeunes filles et les jeunes de la commune, embellir la ville par la création d’espaces verts et de jardins publics, accentuer la lutte contre l’insalubrité et notamment contre l’écoulement des eaux usées dans la commune (un arrêté est en préparation dans ce sens), etc.

LIRE AUSSI: Jean Marc Yacé dit « non » au RHDP et met fin aux rumeurs: « je suis né dans une famille politique, le PDCI »

Nous avons dit que nous voulions faire de Tiassalé, l’une des villes les plus propres, les plus vertes, de Côte d’Ivoire. Cela appelle de nous tous, l’adoption d’un nouveau type de comportement citoyen. Fin janvier 2020, nous nous soumettrons, mon équipe municipale et moi ( le maire et ses 4 adjoints), publiquement et pour la deuxième fois, pendant trois heures, à vos critiques, observations et propositions. La gestion de la commune est notre affaire à tous. Je sais que certaines mesures que nous avons prises ont été durement ressenties par vous mais vous savez aussi que cela a été fait uniquement au bénéfice de toute la communauté.

D’autres mesures plus ou moins dures arrivent mais nous devons les prendre et les appliquer sans faiblesse. C’est à ce prix que nous redonnerons du sens à la politique dans notre ville, que nous remettrons de l’ordre dans le désordre ambiant et que nous reconstruirons la confiance entre les élus et les populations dans notre commune et demain, dans notre pays. Je suis un maire indépendant des chapelles politiques de notre pays. Je sais que ceux qui ont massivement porté leur voix sur ma personne, sont de tous les bords politiques. Et c’est conscient de cette situation que j’essaie d’accomplir, sans compromissions, malgré les terribles difficultés et obstacles, la mission que vous m’avez confiée.

Je ne suis pas neutre, j’ai mes convictions politiques mais je suis un maire indépendant et j’essaie d’être chaque jour, honnête dans tout ce que je fais. J’ai un immense respect pour vous et vous savez que je suis entièrement à votre disposition, à votre service.
A ce titre donc, je ne vous trahirai pas, dans l’accomplissement de ma mission à la tête de notre commune. Bonne fin de semaine à tous et que Dieu bénisse notre commune et notre pays.

Personnalités liées avec l’article