Tombe de DJ Arafat vandalisée: « qui sont les véritables responsables de ce sacrilège? »

La tombe de vandalisée, triste nouvelle ce 31 août 2019. Après la profanation, s’interroge sur les responsabilités de ce sacrilège.

Profanation du corps de DJ Arafat.
Accusés, levons-nous et assumons!

Du 12 au 31 Août 2019, la Côte d’Ivoire était à la mode chinoise. Il fallait se montrer plus « Chinois » que les « Chinois » de DJ Arafat, brutalement parti à la suite d’un accident de moto au petit matin du 12 Août 2019 à Abidjan.

LIRE AUSSI: DJ Arafat: voici les photos de la marche-hommage à Yôrôbo

Je suis « Chinois ». Nous sommes « Chinois ». C’est nous, les « Chinois ». Personne ne voulait rester en marge de cette mode subite. Personne ne voulait se faire conter les obsèques de celui qui, pour moi, est le symbole d’une jeunesse ivoirienne désespérée, qui se cherche, qui n’arrive pas à se faire comprendre et accepter.

Et pourtant, ce samedi 31 Août 2019, tous, nous étions unanimes pour saluer jusqu’au départ du corps de DJ Arafat, du stade Félix Houphouët-Boigny, le succès de ces obsèques nationales qui ont tenu en haleine chaque Ivoirien, amoureux ou pas de la nouvelle musique ivoirienne. 

LIRE AUSSI: Enterrement DJ Arafat: affrontements « chinois » et policiers à Williamsville

Les « Chinois » de DJ Arafat étaient restés à cet instant exemplaires. Les félicitations de l’animateur au départ du corbillard en étaient une preuve pour les observateurs. Puis, il y a eu ce retournement de situation. Sacrilège! La tombe de DJ Arafat vandalisée. Le corps profané. Cette profanation est inacceptable. Impardonnable. Inexcusable. Mais qui sont donc les véritables responsables de ce sacrilège? 

Arrêtons d’indexer les « Chinois » de DJ Arafat. Ayons le courage d’assumer nos échecs répétitifs et mettons fin à la posture de l’autruche. Parce qu’en définitive, nous sommes tous responsables de cette humiliation que nous aurions pu éviter. Nous, ce sont tous ces « Chinois » de circonstance, qui avons fait chorus avec les orphelins artistiques de DJ Arafat. Nous avons organisé les obsèques de DJ Arafat conformément à nos volontés. Pas comme les « Chinois » de DJ Arafat les réclamaient. 

LIRE AUSSI: Résultats du BTS 2019 en Côte d’Ivoire: voici le nombre d’admis

Nous avons collectivement failli. C’est pourquoi, je dis ce soir pour fermer ce mois noir d’Août 2019 : « Accusés, levons-nous et assumons notre énième échec! »

Alain Lobognon,
Député de la Nation.

Personnalités liées avec l’article