Quand Hamed Bakayoko s’adresse aux unifiés du PDCI : « On ne peut pas avoir 3 pères « 

Hamed Bakayoko
Hamed Bakayoko

C’est un meeting d’, candidat à la mairie d’Abobo, qui dévoile des propos ambigus sur la trahison en politique. Celui-ci est tellement d’actualité qu’il semble s’adresser aux dissidents du PDCI, partisans du parti unifié, contre l’avis de leur « père » Henri Konan Bédié.

Pour lui, aucune raison ne peut expliquer la séparation d’un enfant de son père. « On ne peut pas changer de famille parce qu’un jour on n’est pas content pour telle ou telle situation. On vient dans la famille et on se parle. Comme je l’ai dit, on ne peut pas avoir trois pères ; c’est que toi-même tu es un problème », a-t-il martelé.

A lire aussi : Devoir de mémoire / Hamed Bakayoko en 2010 : « On ne gouverne pas un pays par la haine »

Précisant : « Si tu n’es pas affilié à ton père, il faut te taire. Si tu sors sur la place publique pour insulter ton père. Quelle malédiction! Chez nous c’est une malédiction lorsque l’enfant insulte son père ou sa mère sur la place publique. Ce n’est pas comme ça que nous avons été éduqués ».

Candidat à la mairie d’Abobo, Hamed Bakayoko use de tous les moyens pour conquérir le cœur des habitants. Il n’a pas hésité à dire publiquement : « si vous croisez quelqu’un qui veut vous humilier, si vous croisez  un policier ou un gendarme qui veut vous fatiguer, dites-lui attention, je suis la maman, je suis le frère d’Hamed Bakayoko. je vais veiller à ce que vous soyez protégés, respectés ».

Propos recueillis par Karina Fofana

A Abobo, Sidiki Konaté lâche Tehfour Koné (proche de Soro) pour Hamed Bakayoko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici