Adjoumani: « la plateforme micro-partis de Bédié est un échec, elle ne pourrait pas inquiéter le RHDP »

Kobenan Kouassi Adjoumani, Porte-parole du RHDP s’est prononcé le lundi 11 novembre 2019 sur la plateforme de l’opposition CDRP, présidé par Bédié.

La CDRP de Bédié est un échec personnel pour Bédié et un cuisant échec pour toute l’opposition. Car, vous le savez bien, en lançant l’idée d’une plateforme, il caressait en réalité un rêve beaucoup plus grand, ce qui l’a amené du reste à dénoncer l’alliance avec le RHDP.

Le Président du PDCI, selon ses propres termes, voulait initier ce qu’il a appelé une « armada invincible de l’opposition », pour balayer le RHDP du pouvoir. C’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à se plier en 4 et à faire l’impossible, pour rencontrer M. Gbagbo à Bruxelles. Opportuniste à souhait, il avait laissé au bord du chemin, M. Affi N’Guessan qui était, au départ, solidaire de son projet, pour faire la cour à M. Gbagbo devenu subitement son idole et son sauveur.

LIRE AUSSI:  Soro depuis Milan: « Quand je me levais pour demander la libération de Gbagbo, cela a dérangé la CPI »

Mais au bout du compte, M. Bédié a perdu M. Gbagbo et M. et a dû se résoudre à composer une plateforme qui est en fait un conglomérat de micro-partis. C’est un échec, parce que quand je regarde cette plateforme, je ne vois pas où se trouve « l’armada invincible » qui pourrait inquiéter le RHDP. Et je pense que M. Bédié serait bien inspiré de remettre de l’eau dans son vin, prendre conscience qu’il s’est trompé et revenir voir le Président Alassane Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon. Car, quand on veut se lancer dans une course en haute mer, on ne se présente pas sur la ligne de départ avec une pirogue artisanale qui ne pourra même pas résister aux premières vagues.

LIRE AUSSI:  Depuis Paris Affi présente ses excuses, oui mais à qui ?

Je voudrais vous faire remarquer que le Président de cette coalition s’appelle , par ailleurs, président du PDCI-RDA Daoukro. Le Secrétaire permanent n’est autre que le Secrétaire exécutif du PDCI, M. Guikahué. Rien a donc changé. C’est blanc bonnet, bonnet blanc. Je pourrais même ajouter que c’est une nouvelle dénomination du PDCI qui devient désormais PDCI-CRDP. Le fait pour M. Bédié et M. Guikahué d’occuper les postes les plus stratégiques est la manifestation du mépris qu’ils ont pour leurs alliés qui à leurs yeux ne représentent rien.

Personnalités liées avec l’article