Affaire « Ceux qui sont avec nous sont les plus nombreux » : De quel PDCI parle Ouattara ? (Nouveau Réveil)

Daniel Kablan Duncan a été hué au bureau politique du PDCI le 17 juillet 2018

Le Président de la République, , dans l’interview qu’il a accordée à le dimanche dernier à Addis-Abeba, n’a pas hésité à brandir les cadres -RDA qui ont basculé avec lui au comme les plus nombreux.

Il a dit ceci : « Je constate qu’ils (les cadres PDCI passés au RHDP) sont les plus nombreux : présidents de régions, députés, maires, conseillers municipaux, conseillers régionaux, cadres, et j’en passe. Le PDCI d’aujourd’hui n’est pas le PDCI d’hier. ». Parlant ainsi, le président du RHDP traduit sur la place publique ce que certains cadres du devenus RHDP pour lui faire plaisir lui disent à longueur de journée pour s’attirer ses faveurs.

La réalité est tout autre pourtant. Loin d’avoir vidé le PDCI-RDA comme certains prétendent l’avoir fait, le recrutement de ces hommes et femmes a plutôt renforcé la cohésion et la détermination à la mobilisation des militants de la base restés fidèles au parti créé par .

En effet, si tous les ministres, membres des instances, délégués et secrétaires de sections qui sont partis au RHDP ont été automatiquement remplacés et la base tourne à plein régime, c’est bien parce que ces hommes et femmes n’ont que leurs postes au niveau de l’Etat pour influencer quelques-uns, mais jamais, ils n’ont avec eux tous les militants et militantes du PDCI-RDA.

A lire aussi : Tiken Jah revient à la charge : « Ouattara met son pays en danger, je suis déçu de lui »

Comme il le dit, Ouattara peut avoir avec lui un vice-président, 8 ministres, quelques directeurs généraux, quelques députés, quelques maires, quelques conseillers régionaux et leurs suiveurs, qui se réclament toujours du PDCI-RDA, mais que représentent ces quelques centaines d’hommes et femmes devant le nombre de militants restés fidèles au PDCI-RDA qui se comptent encore par centaines de milliers voire par millions ? Si les gens lui montrent des images de meetings et autres réunions où ils remplissent des bâches et qu’il y croit, c’est que le président Ouattara a été lourdement trompé par ses recruteurs.

« Le PDCI d’aujourd’hui n’est pas le PDCI d’hier »

Parce que remplir des bâches est la chose la plus simple, surtout quand on a les moyens du pouvoir et qu’on peut convoyer, on peut faire appel aux militants d’autres partis, on peut appâter des jeunes (peu importe leurs bords) et les faire habiller en tenue du RHDP ou du PDCI pro RHDP. A bien regarder, ce sont les mêmes qu’on convoie aisément d’un meeting à un autre à travers le pays. Si le président Ouattara pouvait, à un meeting, dire aux militants PDCI pro RHDP, retirez-vous des gens du RDR et autres convoyés, il verrait par lui-même que ces recruteurs n’ont guère réussi à ébranler le PDCI-RDA sur ses bases. C’est du reste pour cela que la restructuration qui est en marche dans le parti de Bédié enregistre un engouement sans précédent.

Une élection véritablement transparente, sans violence et ouverte donnerait la preuve que ces gens ont trompé Ouattara et il s’y est laissé prendre au point de faire une déclaration sur RFI qui est loin de la réalité. A , à Port-Bouët, même à , dans le Gontougo,  au , à Cocody et un peu partout dans le pays, les PDCI pro-RHDP sont-ils vraiment les plus nombreux par rapport aux fidèles? 

Le président Ouattara croit-il vraiment qu’il suffit d’avoir pris un maire, un député, un conseiller régional, un conseiller économique et social, un ministre, pour prendre toutes les populations de sa localité ? Le président du RHDP croit-il vraiment qu’il lui suffit d’avoir pris des cadres nommés, intimidés ou menacés pour vider le parti qui les avait proposés ? Grosse erreur !

E.P. (Nouveau Réveil)

Personnalités liées avec l’article