Affaire chasser Ouattara par les armes du capitaine Koné : Soro réagit, « ce meeting a été piraté »

L’ANC d’Alphonse Soro condamne les propos du capitaine Koné lors du sit in de l’opposition le 15 février 2020 à la place Trocadéro, à Paris.

Un sit in de l’opposition s’est tenu le 15 février 2020 à la place Trocadéro, à Paris, et réunissait la coalition des partis et mouvement de l’opposition et la société civile (CDRP-GPS-LIDER-FPI).

L’ANC (Alliance Nationale pour le Changement), dont le Président Alphonse Soro a notamment pris la parole, s’est associé en tant que parti politique à ce rassemblement en vue de défendre sa plateforme revendicative connue de tous : libération des prisonniers politiques et retour des exilés, mise en place d’une CEI (Commission Électorale Indépendante) consensuelle et ouverture à un vrai dialogue politique devant aboutir à des élections apaisées et démocratiques en Côte d’Ivoire.

Malheureusement ce meeting a été terni par l’intervention pirate d’un certain capitaine Koné qui a publiquement appelé à la prise du pouvoir par les armes.

LIRE AUSSI : Affaire déstabilisation du régime Ouattara par le « capitaine Koné »: voici la réaction de CDRP, GPS et LIDER

L’ANC tient à condamner ces propos d’une extrême gravité et s’en désolidarise fermement. En tant que parti politique, l’ANC prône la voie démocratique d’accès au pouvoir et tient à faire savoir que les armes ne font nullement partie de ses options. L’ANC regrette l’amateurisme et la mauvaise organisation qui ont permis cette malheureuse intervention.

LIRE AUSSI : Un lieutenant de Soro apporte des précisions sur le pacte révélé par Konaté Sidiki pris en pleine rébellion vis-à-vis de Ouattara

L’ANC réaffirme que le Président Guillaume Soro, Président de GPS (Générations et Peuples Solidaires), a clairement annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles en Côte d’ivoire et précise qu’en tant que parti politique responsable, il s’est engagé publiquement à soutenir cette candidature et y travaille déjà sur le terrain. L’ANC apporte son soutien au Président Guillaume Soro et au Président Alphonse Soro, contraints à l’exil en France, ainsi qu’à tous les cadres injustement emprisonnés par le régime RHDP.

LIRE AUSSI : Innocent Yao à Ouattara : « ces anciens du PDCI qui ont rejoint le RHDP ne pèsent rien, ils vous ont menti »

Dans cette atmosphère pré-électorale tendue, tous les acteurs politiques doivent faire preuve de mesure et de pondération dans le discours, afin d’aboutir à une désescalade qui favorise la paix et l’ouverture d’un véritable et inclusif dialogue inter-ivoirien.

L’ANC appelle ses militants et sympathisants au calme et à l’écoute des mots d’ordre du parti.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article