Affi gagne son pari à Ficgayo et attaque le « régime liberticide et incompétent » de Ouattara

Pascal Affi N'Guessan à la fête de la liberté Yopougon Ficgayo 2018
Pascal Affi N'Guessan à la fête de la liberté Yopougon Ficgayo 2018

Pascal Affi N’Guessan gagne le pari de la mobilisation, ce samedi 12 mai 2018 et attaque le « régime liberticide et incompétent » du président Alassane Ouattara. Affi fête liberté FPI Yopougon Ficgayo 2018. Morceaux choisis.

Pascal Affi N'Guessan à la fête de la liberté Yopougon Ficgayo 2018
Pascal Affi N’Guessan à la fête de la liberté Yopougon Ficgayo 2018

Est-ce que vous savez pourquoi on a décidé d’organiser cette fête de la liberté ? Pourquoi l’avons-nous placé sous le signe de la mobilisation ?

C’est parce que nous avons besoin de nous remobiliser. Vous savez ce qui nous est arrivé en 2010-2011, vous savez le sort qui nous a été réservé. D’aucuns croyaient que le Front populaire ivoirien était mort. Beaucoup cherchaient à se disputer ses dépouilles. Il était bon que nous venions démontrer aujourd’hui que le FPI est increvable, il ne peut pas mourir, le FPI est un sphinx qui renaît de ses cendres.

A lire aussi. Affi à la communauté Bété de Yopougon : « Ce ne sont pas les injures qui vont libérer Gbagbo »

Aujourd’hui, nous sommes venus faire cette démonstration. A la fois à nos amis, à l’intérieur de l’opposition mais aussi à nos adversaires à l’extérieur de la Côte d’Ivoire. Après la chute, il faut se relever. Un parti responsable comme le FPI ne doit éternellement couché. Même s’il titube, il doit se ressaisir et repartir à la bataille parce que notre mission n’est pas terminée.

« Notre démonstration de force populaire lors de cette fête de la liberté 2018 à Yopougon est un clair message à M. Ouattara et à son régime liberticide et incompétent, que l’alternance  commence maintenant »

Notre mission, c’est la renaissance de la Côte d’Ivoire, le progrès de la Côte d’Ivoire, le bien-être de nos compatriotes, des emplois pour les jeunes, la prospérité pour l’ensemble de la nation, l’émancipation des femmes, une économie prospère, des institutions fortes, la sécurité tous les jours pour certains et pour tous.

Or aujourd’hui, toutes ces valeurs sont menacées. Depuis le 11 avril 2011, on peut dire que le pays s’est effondré et jusqu’à ce jour, il a du mal à se relever. Tout est lambeaux. Sur le plan économique, politique et social, la Côte d’Ivoire est en lambeaux, en pleur, elle cherche désespérément comment se relever, comment se remettre en place, comment reconstruire son progrès, comment reconstruire son unité, les ivoiriens sont divisés.

Affi fête liberté FPI Yopougon Ficgayo 2018
Une marche partie de Yopougon Siporex a précédé le meeting de la place Ficgayo
Une marche partie de Yopougon Siporex a précédé le meeting de la place Ficgayo
Une marche partie de Yopougon Siporex a précédé le meeting de la place Ficgayo

Affi fête liberté FPI Yopougon Ficgayo 2018

Ceux qui ont été les victimes de la crise de 2010-2011 cherchent désespérément des gens pour panser leurs blessures, pour les réconforter. C’est cela aujourd’hui la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara. Il a mis en lambeaux en coupe réglée où il a installé de façon systématique la violence. La violence militaire nous l’avons vécue en 2011, la violence judiciaire, nous vivons depuis 2011, la violence administrative, nous la vivons dans toutes les administrations ou le phénomène de rattrapage bat son plein, la violence sociale, c’est la misère que nous vivons tous les jours.

Notre démonstration de force populaire, lors de cette fête de la liberté 2018 à Yopougon est un clair message à M. Ouattara et à son régime liberticide et incompétent, que l’alternance démocratique que nous souhaitons en 2020, commence maintenant. Nous y travaillons, avec le cœur et la raison

Prince Beganssou

André Silver Konan à Youssouf Bakayoko : « Utilisez le peu de dignité qui vous reste, pour démissionner »

Personnalités liées avec l’article