Affi N’Guessan ses vœux pour 2023: « nous devrons refuser la tentation du raidissement et consolider le dialogue politique »

Dans son discours de Nouvel An 2023, Affi N'Guessan du FPI invite les politiques à refuser la tentation du raidissement et à consolider le dialogue politique.

Mes chers compatriotes,

Ensemble, nous franchissons le seuil d'une nouvelle année. Nous accueillons 2023 avec sérénité et volontarisme. Nous l'accueillons comme cette nouvelle chance qu'offre toujours un nouveau départ. De tout mon cœur, je forme le vœu qu'ensemble nous sachions en faire une année de résilience.

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est être l'architecte de son propre destin. La résilience, c'est être le bâtisseur d'un avenir meilleur pour chacune et chacun d'entre nous. La résilience, c'est s'approprier la pensée de Confucius : « la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se lever chaque fois que nous tombons ».

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est savoir faire preuve de sagesse dans nos décisions et dans nos attitudes, afin que cette année électorale soit celle d'un jeu démocratique apaisé, d'une confrontation tranquille entre des projets alternatifs. Nous devrons, en 2023, refuser la tentation du raidissement ou de la dramatisation et consolider un dialogue politique plus que jamais nécessaire. 2023 doit voir l'affermissement de la démocratie dans une Côte d'Ivoire plus solide, plus confiante en ses institutions, plus respectueuse de toutes les opinions. Je forme le vœu d'un apaisement définitif de notre climat politique. 

LIRE AUSSI : Le président Ouattara à propos de la condamnation des 46 soldats ivoiriens au Mali: « ils regagneront bientôt le sol ivoirien » 

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est adopter les bonnes décisions face aux risques que la guerre d' fait peser sur notre économie, sur votre quotidien. Sachons ainsi tirer le meilleur enseignement de la crise que traverse notre voisin, le . A cet égard, je salue les différentes mesures prises par nos autorités pour atténuer l'impact de la crise sur les plus pauvres, les plus fragiles de nos concitoyens. Je forme le vœu d'un dialogue international renforcé, pour une harmonisation des politiques de sortie de crise, afin que l'ensemble des économies, notamment africaines, ne sortent pas exsangues de la crise financière actuelle. Une meilleure coordination entre les Etats doit permettre d'éviter la récession.

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est assurer votre protection face aux soubresauts du monde. Je souhaite qu'en 2023, l'Ukraine retrouve la paix. Cette guerre, qui engendre tant de drames humains, interpelle tous les Etats sur notre capacité collective à bâtir un ordre mondial fondé sur la paix et la souveraineté. Je forme le vœu que la communauté internationale se mobilise pour mettre fin à ce conflit. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies, dont certains membres sont parties prenantes à la guerre, doit assumer son rôle de maintien de la paix et de la sécurité internationale.

LIRE AUSSI : Alassane Ouattara gracie près de 8.000 détenus, Pulchérie Gbalet oubliée

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est jouer un rôle moteur au niveau régional et panafricain. Je forme le vœu qu'en 2023, tous nos pays admettent l'idée que l'isolement d'un seul nous affaiblit tous et qu'à l'inverse, la concertation renforce chacun d'entre nous. Ne dramatisons pas nos différends : la crise des 46 soldats entre deux pays frères aurait pu être évitée par une franche explication. Cette année, sachons nous appuyer sur nos convergences afin d'organiser efficacement la riposte au terrorisme. Certains instruments existent – G5 Sahel, initiative d' – mais la situation impose une meilleure coopération entre nos Etats. Il y va de notre salut collectif.

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est prendre enfin à bras le corps les questions qui mettent à mal notre cohésion. La République doit offrir à chaque enfant de notre pays une éducation de qualité en construisant des classes, en formant et recrutant davantage d'enseignants. Notre système de santé doit assurer à chacun une couverture de soins performante. Notre politique du logement doit permettre à tous de se loger dignement. Nous devons être plus exigeants dans la prévention de ces inondations aux conséquences chaque année terribles en termes de vies perdues ou dévastées. Je forme le vœu qu'en 2023, l'égalité des chances et l'égalité des droits ne soient plus des vœux pieux.

LIRE AUSSI : Discours Nouvel An: prime exceptionnelle dès la 1ère semaine de janvier, plafonnement des prix… voici les promesses de Ouattara pour 2023

La résilience, pour la Côte d'Ivoire, c'est une lutte plus résolue encore contre toutes les formes de délinquance. Je pense évidemment à la corruption, ce mal profond qui détruit la confiance et constitue un frein à notre développement. Je pense aussi à l'orpaillage clandestin, aux conséquences désastreuses sur le plan social mais aussi environnemental, sanitaire et bien sûr sécuritaire. Il encourage une immigration clandestine, attire une délinquance protéiforme, allant de la prostitution à la criminalité en passant par l'infiltration djihadiste. Je forme le vœu qu'en 2023, ces fléaux soient plus sévèrement combattus.

La résilience, pour chacun d'entre nous, c'est en réalité l'optimisme de la volonté. Gardons à l'esprit que si les difficultés sont inévitables dans la vie d'un homme ou d'une femme, comme dans celle d'un peuple, la volonté de les surmonter et d'aller de l'avant n'est jamais une option, mais toujours une espérance. Dans l'épreuve, chacun doit pouvoir compter sur la solidarité de la Nation.

Fort de cette conviction, je souhaite à chacune et chacun d'entre vous une très bonne et heureuse année 2023, une année joyeuse et fraternelle !

Pascal Affi N'Guessan

Président du

Burkina : au moins 25 jihadistes tués dans le Sahel

Revue de presse ivoirienne du 2 janvier 2023: les 46 soldats ivoiriens à Abidjan cette semaine ?, Ouattara vend des élections démocratiques et apaisées