« N’ayons jamais à regretter l’acte que nous posons aujourd’hui » : Mabri doute-t-il de la sincérité du RDR ?

Albert Toikeusse Mabri et Alassane Ouattara

Albert Toikeusse Mabri candidat Présidentielle 2020 : Face à ses militants, le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse, a laissé quelques conseils d’usage quant à leur engagement sur le terrain politique. L’homme politique semble, en effet, douter de la sincérité de ses partenaires du parti présidentiel, le Rassemblement des républicains (RDR).

« Chers frères et sœurs, une nouvelle voie s’ouvre devant nous. Que d’espoir et de perspectives heureuses. Je vous engage à redoubler d’ardeur sur le terrain pour faire triompher l’houphouëtisme. »

Lire aussiTia Koné quitte l’UDPCI et crée son parti : Mabri sera-t-il victime du syndrome Gnamien ?

Le RHDP, une aubaine pour Mabri

Poursuivant, le n°1 de l’UDPCI a dit: « Le RHDP doit être perçu comme une aubaine, une perche que nous devons saisir pour bâtir la nation ivoirienne main dans la main avec nos frères, du RDR, du PDCI, du MFA, du PIT, de l’UPCI, de toutes les organisations politiques désireuses de nous rejoindre. Je voudrais vous dire qu’il y a une liste d’attente d’une dizaine de partis qui veulent rejoindre le RHDP, y compris les plus insoupçonnés.

« Il y a une liste d’attente d’une dizaine de partis qui veulent rejoindre le Rhdp, y compris les plus insoupçonnés »

L’heure n’est plus au doute

J’ai eu donc le plaisir d’attendre cette liste et c’est des questions que nous examinerons donc avec toutes les organisations politiques désireuses de nous rejoindre mais aussi avec tous nos compatriotes. » a-t-il révélé avant de prendre l’engagement « à tout mettre en œuvre afin que règnent la cohésion et l’entente au sein de notre rassemblement qui devrait désormais tenir compte des équilibres et faire du dialogue son arme privilégié. Faisons en sorte que nous n’ayons jamais à regretter les actes que nous posons maintenant.

Lire aussiMabri sur RFI : « Pourquoi voulez-vous que le président Bédié ne dise pas longue…

L’heure n’est plus au doute mais surtout à l’action pour que le meilleur d’entre nous, membres du RHDP soit votre président que je suis. Oui, cela est possible. Je m’en sens la capacité et ce n’est pas la volonté qui me manque. J’ai besoin, en permanence, du soutien des militants de l’UDPCI.

Le meilleur profil pour diriger la Côte d’Ivoire

C’est de votre ardeur au travail, votre détermination et votre foi en l’avenir. Je dois vous faire confiance à mon tour, un travail qui confirmera que votre président est le meilleur profil pour diriger la Côte d’Ivoire dans la paix et dans le rassemblement. C’est un travail à faire sans délais. Oui, mon expérience et mon dévouement m’en donnent la capacité. Tant que vous militants de l’UDPCI allez derrière avec le flambeau de l’espérance dans la main haut les cœurs avec courage en vue d’inventer un nouvel avenir pour la Côte d’Ivoire, l’UDPCI vivra », a-t-il clos son propos. Malgré la fatigue, c’est dans une liesse et une grande joie que les militants et militantes ont quitté la capitale politique, Yamoussoukro.

Avant le « Oui » de l’UDPCI au parti unifié : Mabri reçu par Bédié qui continue son double jeu

Personnalités liées avec l’article