Amnistie de Ouattara : La réaction de la 25è heure de la Chambre des rois

Sa majesté nanan Désiré Amon Tanoé, président de la CNRCT
Sa majesté nanan Désiré Amon Tanoé, président de la CNRCT

La () présidée par Nanan Désiré Tanoé s’est fendue d’un communiqué pour remercier le président , suite aux dernières décisions qu’il a prises. Une réaction surprenante pour une chambre qui a refusé de jouer son rôle de médiateur auprès des dirigeants, pour davantage de souplesse, dans leurs actions. Amnistie Ouattara réaction Chambre des rois.

A l’occasion de la célébration du 58 ième anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur le Président de la République a pris des décisions allant dans le sens de la cohésion sociale. Il s’agit notamment de l’ordonnance portant amnistie en faveur de 800 de nos concitoyens et du réexamen de la composition de la ().

La Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels remercie Son Excellence Monsieur le Président de la République pour ce geste hautement républicain et se réjouit de son discours éminemment responsable et rassembleur, allant dans le sens de la décrispation du climat socio-politique et de l’apaisement. Il s’agit-là, à n’en point douter, d’une opportunité offerte à l’accélération du processus de Réconciliation Nationale et partant, du processus de développement multiforme de la Nation.

A lire aussi : Amnistie des détenus politiques : L’OIDH craint la répétition des erreurs du passé

Aussi, la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels saisit-elle cette occasion pour inviter encore une fois la classe politique ainsi que l’ensemble des Ivoiriens à œuvrer sans relâche pour la paix et la démocratie. Cela passe aussi par des élections paisibles et sans violence. La réussite sera au rendez-vous, lorsque tous les acteurs conviendront, avec foi et sincérité, que dans chaque obstacle qui survient, il existe toujours une opportunité pour aller de l’avant.

« Le Peuple ivoirien a déjà payé lourdement le prix du sang dans le combat des partis politiques pour la conquête ou la conservation du pouvoir. »

Nous, Rois et Chefs Traditionnels, veillerons, pour notre part, à poursuivre ces efforts en faveur de la paix. Aussi, réaffirmons-nous notre engagement à remplir notre rôle traditionnel en rencontrant tous les acteurs politiques afin de nous assurer que la marche vers la démocratie et la réconciliation est irréversible.

En tout état de cause, il convient de ne jamais perdre de vue que le Peuple ivoirien a déjà payé lourdement le prix du sang dans le combat des partis politiques pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Que toutes les péripéties de leurs luttes politiques actuelles  préservent la quiétude de toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire.

Pour la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels, le Président

3è mandat de Ouattara : Quand des chefs et rois manquent de sagesse

Personnalités liées avec l’article