« Arafatiser et Chinoistiser dans les règles de l’art et non tuer ». Qui en veut à Tata nahomi, la femme d’Alafé Wakili?

Menacée de mort dans l’affaire Arafat Dj censuré à la RTI, défend sa femme Nahomi depuis la terre sainte. Voici son récit.

« Chers fanatiques de Arafat , et amis de la Chine du Dahishikan, je vous salue ! Je suis Alafé Wakili et je vous écris depuis la terre d’Arabie saoudite, précisément de la ville de Médine, où a été enterré Muhammad (SAW) le dernier prophète de Dieu, ainsi reconnu par l’histoire et les religions !

A LIRE AUSSI: L’Hôtel de la paix de Daoukro vandalisé: qui veut empêcher la rencontre du PDCI…

Ceci est un symbole comme bien d’autres symboles ! Je suis journaliste et patron de presse. Je suis surtout l’époux de Tata Nahomi. J’ai suivi à l’époque la polémique au sujet de Wozo Vacances et je la suis à nouveau depuis peu, dans le lot des révoltes, des colères et des dénonciations souvent légitimes et recevables de certains torts faits à l’artiste Arafat décédé le 12 Août 2019.

Témoin de l’histoire à l’époque des faits, je voudrais en appeler à la sérénité de tous, et préciser sans entrer dans les détails, que Tata Nahomi n’est pas en position à la RTI de décider, de censurer un artiste, encore moins Arafat DJ. Elle n’a pas encore ce pouvoir. À un moment qu’elle jugera nécessaire, la RTI saura établir les faits exacts.

A LIRE AUSSI: Obsèques Dj Arafat: « comment un comité d’organisation est mis en place sans que sa…

À l’époque, Tata Nahomi avait décidé de ne pas participer à la polémique. Elle avait surtout endossé ce qui s’était passé, acceptant les injures sans réagir une seule fois. Cela ne peut faire nullement d’elle la responsable de cette décision qui peut en effet révolter, et qui a même révolté, surtout que ceux qui l’ont prise et l’ont assumée jusqu’à ce jour, ont des raisons pour la soutenir, même s’ils se sont gardés de le faire et de la justifier durant toutes ces années.

Être chinois n’est-ce pas aimer la vie ? N’est-ce pas se battre pour les causes justes, et contre les injustices ? Alors s’en prendre à Tata Nahomi n’est pas du tout un comportement de Chinois et de vrai fanatiques de Arafat ! On n’est pas Chinois pour menacer de mort, on n’est pas Chinois pour pousser et inciter à tuer. Un fan d’Arafat n’est pas un Kamikaze, ni un terroriste dont le rôle est d’insulter une animatrice, ou tout autre personne pour des désaccords ; et surtout un Chinois n’est pas Arafat.

« (…) aucun vrai et authentique Chinois ne peut être l’auteur direct de ce genre d’agissements… »

Ce qu’on ne pouvait pas accepter d’Arafat DJ : ( insulter et menacer de tuer, inciter à tuer ou même être prêt à tuer ), il est clair que l’on ne l’acceptera pas d’un fanatique et d’un Chinois. Surtout que Tata Nahomi n’a fait que son travail. Je suis moi-même Chinois. C’est ainsi que récemment lorsqu’Arafat a été lâché par les sponsors, j’ai fait contacter le staff pour le soutenir.

L’intelligent d’Abidjan fait partie des journaux présents sur l’affiche. Nous avons passé les visuels du concert d’Angré dans le journal. Nous étions en discussion pour continuer ça.
Je sais que le plus grand nombre de Chinois n’a rien à voir avec tout ceci, et même aucun vrai et authentique Chinois ne peut être l’auteur direct de ce genre d’agissements.

A LIRE AUSSI: Arafat DJ s’est-il « donné la mort » pour dire non à la franc-maçonnerie ?

Je réagis en qualité d’époux, mais aussi de Chinois. L’action d’un groupuscule à identifier, et à mettre hors d’état de nuire et d’agir, ne doit pas gâter le nom de la Chine, ni celui de Arafat. On peut clasher Tata Nahomi, on peut même l’insulter ( et d’ailleurs cela se fait tous les jours sans qu’elle ne réagisse, ni que moi même je ne réagisse ), mais il n’est pas acceptable de lancer des projets de mort !

Ce n’est pas acceptable, sauf à vouloir défier Dieu ou à faire le choix d’être un terroriste et un kamikaze. Ce qui n’est pas du tout la vocation de la Chine. Je souhaite qu’ensemble, on partage ce message pour calmer ceux qui seraient sur le pied et sur le point de tuer, ou d’inciter à tuer une personne innocente, pour une affaire qui date de six ans.

A LIRE AUSSI: Burkina Faso: La Chine de Bodo-Dioulasso rend hommage à DJ Arafat

Vive la Chine, la vraie, celle qui aime la vie et la liberté, celle qui ne tue pas son prochain, celle qui est à l’image de : un homme de défi, de combats et de conflits médiatiques, mais pas un tueur, un meurtrier ni un assassin, qui n’a jamais lancé une telle sorte de menace.

Il faut ArafatISER et ChinoisTISER dans les règles de l’art, il ne faut pas tuer…».

Personnalités liées avec l’article