Billon répond à Bictogo et Kandia : « Il ne vous reste plus que les attaques personnelles »

Jean-Louis Billon

Sa réponse était attendue, elle est tombée, Billon répond à Bictogo et Kandia. Pour le porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ( d’), qui répondait à une série d’invectives contre sa personnes, lancée par des cadres du rassemblement des républicains ( d’), « il ne reste plus que les attaques personnelles ».

Une réponse brève, devenue presque virale, en moins de deux heures, sur sa page Facebook. « Quand il ne reste plus que les attaques personnelles, on ne peut être qu’attristé par le niveau du débat politique ivoirien. Alors que 2020 approche, que les Ivoiriens attendent des réponses aux grands défis qui se posent à notre pays, certains croient encore que l’agressivité intéresse nos concitoyens. C’est faux. Sachez que ma détermination est intacte, et que je continuerai à défendre une autre manière de faire de la politique et à porter la voix du changement pour la Côte d’Ivoire ».

Le discours de Billon qui a mis Kandia Camara et Adama Bictogo, en colère

Dimanche, au cours d’un meeting à Abidjan, , vice-président du RDR, avait qualifié de « petit politicien de salon », tandis que Kanda camara, secrétaire générale du RDR le traitait de « politicien alimentaire ». Objet de la poussée d’invectives : le meeting parrainé à Yamoussoukro, la veille, par Billon, destiné à rendre hommage à Henri Konan Bédié.

Au cours de ce meeting, le porte-parole du PDCI avait déclaré que « le sans le PDCI n’est rien ». Si la réponse de Billon a été donnée, celle de Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI, traité d' »irresponsable » et d' »homme du passé » par Bictogo, n’est pas encore connue. Prolixe, ce dernier réserve sans doute sa réponse, alors que son patron, Bédié, s’est entretenu, lundi, au téléphone avec Alassane Ouattara, le président.

La tension entre les deux partis de l’alliance du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, mouvance présidentielle) tourne depuis, juin 2017, autour d’une promesse, que Ouattara aurait faite à Bédié, à la faveur de l’Appel de Daoukro du dernier, relative à une alternance, en 2020, en faveur d’un cadre issu du PDCI.

Prince Beganssou

Adama Bictogo contre-attaque : « Billon est un politicien de salon, Guikahué est un homme du passé